Le Sorceleur 3, d’Andrzej Sapkowski

Avec quelques mois de retard, chers lecteurs, j’aimerais vous parler aujourd’hui de ma lecture du tome 3 du Sorceleur : Le Sang des elfes, d’Andrzej Sapkowski. Si vous me suivez sur Instagram (et je vous en remercie plus que chaleureusement !) ou si vous avez lu mes articles sur le tome 1 ou le tome 2, vous savez déjà que je suis tombée en amour pour cette saga (et pas pour Geralt… quoi que !). Et bien que certains aient plus de mal avec le personnage de Ciri (qui se trouve au cœur de ce troisième tome), pour moi ce n’en est qu’un amour d’autant plus renouvelé.

Ayant enfin retrouvé Geralt, Ciri se sent en sécurité pour la première fois depuis la destruction de sa ville natale, Cintra. Geralt décide de conduire son « enfant-surprise » à Kaer Morhen, l’antre des sorceleurs afin de la former aux arts de sa profession. Mais alors que Ciri fait de grands progrès au combat, ses talents magiques peinent à se révéler. Les sorceleurs font alors venir une magicienne pour prendre Ciri sous son aile et faire éclore ses pouvoirs.

Ligne horizontale

Rythme & apprentissage

Dans ce nouveau tome, le rythme change radicalement. On abandonne définitivement la forme de la nouvelle, qui était celle des deux premiers tomes, et donnait son rythme particulier aux aventures de Geralt. Un rythme un peu décousu, à la façon d’un barde qui raconterait ses histoires au détour d’un comptoir d’auberge, un peu à la volée, moins attaché à l’ordre chronologique qu’à retenir l’attention de son public/lecteur par des effets de suspense et de rebondissements constants. Avec ce troisième tome, on souffle enfin. Nos héros se posent, prennent le temps de se retrouver, d’apprendre, de s’entraîner, de se ressourcer, et nous les accompagnons dans ce temps de repos.

Le propos du livre devient alors beaucoup plus intime, nous permet d’apprendre à les connaître et à la comprendre bien mieux qu’à travers leurs aventures effrénées. Et le roman prend une forme très proche de celui du roman d’apprentissage médiéval. A la manière d’un Perceval ou le Conte du Graal, on assiste à l’apprentissage naïf d’une jeune personne (Ciri) face à la vie et confrontée à une destinée qui la dépasse. Un personnage qui devra se remettre en question et entraînera le lecteur avec lui dans son apprentissage du monde et de lui-même.

Ligne horizontale

Le mot de la fin

J’ai particulièrement aimé ce troisième tome du Sorceleur qui, selon moi, apporte beaucoup de nuances à Geralt et aux personnages qui l’accompagnent. C’est un tome beaucoup plus posé, dont l’action se concentre sur une période relativement calme de la vie de nos héros, et qui donne donc l’occasion de les voir se développer et gagner en profondeur. Une sorte de parenthèse, autant dans leur vie que dans notre lecture, qui nous aide à développer (ou amplifier) cette complicité toute particulière que nous avons avec eux. Et qui donne cruellement envie de lire la suite (ce que, en fait, j’ai déjà fait, vous vous en doutez !).

6 réflexions sur “Le Sorceleur 3, d’Andrzej Sapkowski

  1. Ping : Challenge de l’Imaginaire 10 : le suivi – Ma Lecturothèque

  2. Ping : Challenge de l’Imaginaire 10 : le suivi – Ma Lecturothèque

  3. J’ai du être totalement chamboulée par le changement de rythme et de forme parce que j’ai vraiment eu du mal avec ce troisième tome. D’abord parce que je n’ai absolument pas accroché avec la magicienne présente en début de tome pour aider Ciri au milieu des Sorceleurs et parce que la politique prend ici beaucoup de place et ne m’a pas vraiment intéressée.
    Mais je pense le relire pour continuer ensuite la saga.

    Aimé par 1 personne

    • Je vois que vous êtes plusieurs à avoir eu ce ressenti, que je peux tout à fait comprendre. Le développement socio-politique et ses enjeux est quelque chose que j’aime beaucoup dans les univers de l’imaginaire, c’est donc passé plutôt tout seul pour moi mais ce n’est pas forcément ce que tout le monde recherche ni a envie de lire dans cette saga.

      J’aime

  4. Ping : Challenge de l’Imaginaire 10 : le suivi – Ma Lecturothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s