La Fille aux mains magiques, de Nnedi Okorafor

La Fille aux mains magiques de Nnedi Okorafor est une novella fantasy parue aux éditions ActuSF, qui m’a attiré l’œil par deux égards : pour l’autrice dont j’ai beaucoup aimé Qui a peur de la mort ? ; et pour l’illustrateur, Zariel, qui donne superbement vie à cette histoire. Un conte plein de poésie mis en image avec beaucoup d’empathie.

Lire la suite

Je résume : Le Roi se meurt

Auteur : Eugène Ionesco.
Genre :
Théâtre absurde.
Date de publication : 1962.
Thèmes principaux :
– Confrontation à la mort & inéluctabilité ;
– Absurde & symbolisme ;
– Impuissance & révolte ;
– Peur & résignation.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

Le Sorceleur 1, d’Andrezj Sapkowski

Jeux vidéos et série Netflix à succès, Le Sorceleur est avant tout une série de livres écrits par Andrezj Sapkowski remise en lumière par ses adaptations et qu’il fallait bien que je finisse par lire au vu des critiques positives. Si j’étais tout d’abord craintive face à la forme semi-nouvelles du livre, je dois avouer avoir été totalement conquise par ce premier tome.

Lire la suite

Thunder 2, de David S. Khara

L’été dernier, je dévorais le premier tome de la saga Thunder de David S. Khara paru aux éditions ActuSF. J’avais beaucoup aimé cette lecture légère et dynamique parfaite pour les vacances, j’attendais donc la suite avec impatience et c’est non sans plaisir que j’ai retrouvé cette petite bande de super-adolescents pour lesquels les choses s’accélèrent dans ce deuxième tome.

Lire la suite

Je résume : Lais de Marie de France

Autrice supposée : Marie de France.
Genre :
Recueil de 12 courts récits médiévaux en vers octosyllabiques (lais).
Datation : Fin du XIIe siècle.
Thèmes principaux :
– l’amour courtois & les valeurs chevaleresques ;
– le récit médiéval & les mythes populaires.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

Les Tribulations d’une princesse faërique, de Gaëlle Magnier

Avec autant de retard que d’enthousiasme, j’ai lu en mai Les Tribulations d’une princesse faërique de Gaëlle Magnier. Ayant déjà beaucoup aimé découvrir le style de l’autrice dans les quelques pages de L’Ombre de Jack, j’avais très envie d’en lire plus. Ce court roman fantasy semblait idéal pour moi et il n’a fait que me conforter dans mon idée !

Lire la suite

Biotanistes, d’Anne-Sophie Devriese

Ce mois-ci, chers lecteurs, je me suis attaquée à une petite brique qui m’a mis une claque. L’un des derniers nés des éditions ActuSF, entre fantasy et science-fiction, est Biotanistes d’Anne-Sophie Devriese. Un roman qui nous situe dans un futur post-apo, où la nature est morte et l’humanité survit grâce aux sorcières qui voyagent dans le temps, où le convent de sœurs a toute autorité et où les hommes sont relégués au rôle de reproducteurs, où la balance des genres est inversée et où le passé est relégué au rang de semi-mythe. Un roman coup de cœur qui m’a tenue en haleine et balancé ses messages bien sentis à la gueule.

Lire la suite

Je résume : Le Papa de Simon

Auteur : Guy de Maupassant.
Genre :
Nouvelle, réalisme.
Première parution : 1879
Recueil : La Maison Tellier.
Thèmes principaux :
– le harcèlement scolaire & ses conséquences ;
– la bon humaine & l’empathie ;
– la cruauté humaine & la morale.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Les enfants du village sont très intrigués par Simon dont c’est le premier jour d’école. Leurs mères parlent beaucoup de la Blanchotte, fille-mère, qui a élevé Simon seule. Ils l’arrêtent à la sortie de l’école pour se moquer de lui qui n’a pas de papa. Simon réplique qu’un des leurs est orphelin de père mais celui-ci rétorque que son père est au cimetière tandis que Simon ignore où il est. Ils se battent, Simon est humilié mais se débarrasse d’eux en leur lançant des cailloux.

Seul, en pleurs, il se souvient d’un pauvre homme qui s’est suicidé par noyade car il n’avait pas d’argent et dont il a assisté à la repêche du corps à l’air apaisé. Simon résout de faire de même. Il se laisse distraire par les insectes et les grenouilles de la rivière mais il est rattrapé par ses pensées et se remet à pleurer lorsqu’un ouvrier le surprend et lui demande ce qu’il se passe. Le reconnaissant, il le raccompagne chez lui, espérant pouvoir profiter des faveurs de la mère mais il recule en la voyant sévère. Elle est très émue par l’histoire de son fils, qui demande alors à l’ouvrier d’être son père. Celui-ci, prenant cela à la plaisanterie, accepte, lui donne son nom et l’embrasse sur les deux joues avant de s’enfuir.

Le lendemain, les enfants veulent l’embêter à nouveau mais il affirme que son père s’appelle Philippe et le maître d’école lui vient en aide. Pendant 3mois, Simon passe ses après-midi avec Philippe qui essaye de parler avec la Blanchotte malgré sa réserve. L’un des enfants dit alors à Simon que, si Philippe était son père, il devrait être marié à sa mère. Simon va poser la question à Philippe qui travaille à la forge. Encouragé par ses collègues, il dit au petit de prévenir sa mère qu’il ira lui parler au soir. Elle s’inquiète des commérages lorsqu’il se présente mais il lui demande d’être sa femme et dit à Simon qu’il peut prévenir tout le monde qu’il est son père et qu’il le défendre. Simon le fait, le lendemain, à l’école et plus personne n’ose répondre car on connaît ce forgeron et qu’on estime qu’il peut en être fier.


À mettre en lien avec : La Maison Tellier de Guy de Maupassant ; Les Tombales de Guy de Maupassant.

Circé, de Madeline Miller

Ce mois-ci, j’ai eu le grand plaisir de découvrir Circé de Madeline Miller, grâce à une lecture commune avec Déjeuner sous la pluie et Ornella Lorme. C’est cette dernière qui m’avait offert le roman que je ne connaissais que de réputation grâce à la blogosphère, et ça a été l’occasion pour toutes les trois de les sortir de nos PAL respectives. Avec beaucoup d’enthousiasme à l’idée de lire une réécriture moderne du fameux mythe grec, sur cette femme forte trop souvent réduite à l’image de sorcière décrite dans L’Odyssée.

Lire la suite

Je résume : Antigone (Anouilh)

Auteur : Jean Anouilh.
Genre :
Théâtre moderne, tragédie, réécriture.
Première représentation : 1944.
Thèmes principaux :
– l’hybris (transgression divine) & la punition divine ;
– la tragédie & le destin inéluctable ;
– la femme moderne & le prix de la liberté.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite