Je résume : Caligula

Auteur : Albert Camus.
Genre :
Théâtre, absurde.
Dates de publication : 1944.
Courant philosophique : Existentialisme, humanisme.
Thèmes principaux :
– la tyrannie & l’humanisme ;
– le sens de la démesure ;
– la quête d’impossible ;
– la vacuité de l’existence humaine.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Acte I – Caligula est en deuil suite à la mort de sa sœur Drusilla. Il disparaît et revient avec le projet fou d’attraper la lune car le monde ne lui paraît plus vivable tel qu’il est, il veut donc rendre l’impossible possible. Il fait promettre à son ancienne maîtresse Cæsonia de toujours être à ses côtés.

Acte II – Trois ans ont passés, les patriciens s’insurgent des mauvais traitements que leur fait subir Caligula, dont le meurtre du père de Scipion, un jeune poète. L’intellectuel Cherea se joint à eux mais pour contrer cette folie plutôt que pour des raisons personnelles. Cæsonia interrompt leurs manigances en annonçant que Caligula vient dîner chez Cherea. Il y outrage ostensiblement les patriciens et tue le patricien Mereia en l’accusant injustement de prendre de l’anti-poison. Cæsonia convainc Scipion d’essayer de comprendre Caligula, il se fait ensuite berner par celui-ci mais ne parvient plus à vouloir le tuer.

Acte III – Caligula joue le rôle de Vénus et réclame à être divinisé. Scipion s’offense de ce blasphème. Caligula continue de réclamer la lune à Hélicon, serviteur fidèle. Le vieux praticien veut prévenir Caligula du complot contre lui mais celui-ci refuse de l’écouter. Cherea avoue ses desseins mais Caligula le laisse partir.

Acte IV – Cherea veut agir mais Scipion refuse de s’en prendre à Caligula. Le premier patricien et le vieux patricien sont arrêtés. Il craignent la mort mais Caligula exécute une parodie de danse pour eux. Cherea décide d’agir, les autres patriciens sont amenés. Cæsonia simule une maladie de Caligula, puis sa mort pour tester les réactions des patriciens. Caligula organise un concours de poésie. Caligula étrangle Cæsonia, Hélicon est tué par les patriciens qui viennent assassiner Caligula.


À mettre en lien avec : Cinna, de Corneille ; Britannicus, de Racine ; Ubu Roi, de Jarry.

Publicité

2 réflexions sur “Je résume : Caligula

    • Ah clairement, Camus c’est rarement joyeux ! xD Et la forme de pièce en 4 actes, façon théâtre classique déconstruit, ça ne rajoute pas au fun du truc…
      Mais les thèmes sont assez prenants, le déplacement de l’intrigue dans un passé lointain pour parler de thèmes intemporels créé un décalage intéressant (et pas mal de malaise, mais là encore Camus aime bien ça !) et Caligula est aussi exaspérant qu’il inspire la pitié. Bref, un livre bien complexe à aborder, mine de rien ! ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s