Le Guide Steampunk, de Barillier & Morgan

         Point de fiction aujourd’hui sur le blog mais un peu de méta-littérature, avec un sujet qui m’anime depuis mes débuts sur la blogosphère : la revalorisation des littératures de l’imaginaire. Et cela, Étienne Barillier et Arthur Morgan le font très bien avec leur Guide Steampunk, paru aux Éditions ActuSF que je remercie chaleureusement pour cette lecture.

challenge imaginaire 7

         Entre théorisation, exemples, interviews et présentation d’œuvres majeures, Le Guide Steampunk apporte un regard instructif et bienveillant sur ce mouvement qui a commencé à bouleverser nos librairies, mais pas que. Il se propose de définir les grandes lignes du mouvement afin d’initier les plus néophytes d’entre-nous à la découverte de cette esthétique si caractéristique.

Ligne horizontale

Apprentissage & découvertes.

          Néophyte proclamée et assumée, ce guide était pour moi l’occasion de faire mieux connaissance avec ce mouvement dont on entend toujours parler en passant, sans savoir réellement en définir les contours. Dans ma tête, steampunk sonnait comme un genre à l’esthétique d’un XIXe siècle alternatif, plein de machineries rutilantes en avance sur leur temps, de rouages et d’écrous, de cuivre et de vapeur. Et au final, le steampunk, c’est un peu de tout ça mais bien plus encore. Avec leur guide, Barillier et Morgan dessinent les contours d’une esthétique en pleine mouvance qui va au-delà du simple genre littéraire pour s’apparenter plutôt à un mouvement compatible avec plein de genres et de supports différents. En lisant la première moitié du livre, j’ai eu l’impression de retourner à l’époque où je rédigeais mon Mémoire de littérature : le style est oral mais soutenu, passionné, didactique et plein de références pour être aussi précis et convaincant que possible. Toute cette partie explicative sur ce qu’est le steampunk se dévore quand on est, comme moi, avide d’en connaître plus sur la question. J’imagine, en revanche, que cela doit sonner beaucoup plus redondant à des vaporistes déjà immergés dans la culture steampunk.

        Ce qui peut plaire à tous, en revanche, c’est la seconde partie du livre. Celle-ci alterne entre interviews d’acteurs du mouvement steampunk (auteurs, éditeurs, cosplayeurs et vaporistes en tous genres) et recensement d’œuvres en lien avec le steampunk en tous genres. Cette sorte de catalogue non-exhaustif mais tout de même très bien rempli est la partie la plus dangereuse du Guide Steampunk car c’est celle qui va donner envie de vous plonger dans cet univers bien plus vaste que vous ne le soupçonneriez (ou en tous cas, que je ne le soupçonnais). Romans, nouvelles, BD, comics, mangas, films, séries, jeux vidéos… Tout y passe, avec un petit résumé et un rapide avis des auteurs pour vous faire une idée générale de chaque œuvre avant de vous lancer. Entre les titres que vous connaissez déjà (de plus ou moins loin) et ceux qui font écho à la première partie du livre, je peux vous dire que la tentation est grande. Les interviews, enfin, apportent une touche très personnelle au livre. Elles aident à s’immerger dans la communauté steampunk tout en démontrant que le mouvement a autant de branches que d’acteurs, chaque vision du steampunk étant propre à celui qui se l’approprie.

Ligne horizontale

Le mot de la fin

      Si je l’ai dévoré en une journée à peine, je pense que la vraie force de ce Guide Steampunk se fera surtout ressentir dans le temps car il ne fait aucun doute que je le garderai longtemps à portée de main afin de piocher dedans des idées de lectures et de visionnages en tous genres. S’il donne une bonne idée de base de ce qu’est le steampunk, il encourage surtout à s’y immerger soi-même en partant à la découverte des nombreuses œuvres inspirées par le mouvement. Si j’étais tatillon, je lui reprocherais sans doute ce côté un peu trop « propagande »… Mais en même temps, c’est fait avec tellement de passion de la part des deux auteurs, qu’il est difficile de ne pas y succomber !

Publicités

10 réflexions sur “Le Guide Steampunk, de Barillier & Morgan

    • J’avoue être très branchée petits « manuels » explicatifs qui analysent des phénomènes/courants/œuvres littéraires en condensé^^ Style les livres « Profil d’oeuvre » ou cette collection de petits livres (une centaine de pages, en poche) dont j’ai oublié le nom et qui faisaient le tour de plein de sujets de façon très simple comme ça… Ah ça m’embête de ne plus trouver !

      Aimé par 1 personne

  1. Je l’ai aussi lu cette semaine et je l’ai dévoré ! Je suis une néophyte comme toi et j’ai appris plein de choses ! Et la liste de livres que j’en ai tiré ! Quelle catastrophe, comme si j’avais besoin de ça ! Comme tu le dis, c’est terriblement tentant, tout ça !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le guide Steampunk – Étienne Barillier et Arthur Morgan – Au pays des Cave Trolls

  3. Ping : Le Guide Steampunk, de Étienne Barillier et Arthur Morgan – Les Chroniques du Chroniqueur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s