L’Atelier des sorciers 3, de Kamome Shirahama

Jamais deux sans trois, je continue donc ma progression dans la saga L’Atelier des sorciers de Kamome Shirahama avec le tome 3 (revoir le tome 1 et le tome 2). L’apprentissage de nos jeunes sorcières continue et la magie de ce manga continue d’opérer de concert.

En pleine panique, Coco parvient néanmoins à mettre en place un sort qui lui permet de sauver la vie d’un jeune garçon. Sauf que ce sort, plus puissant que ce à quoi elle s’attendait, lui attire des ennuis. Coco pourrait bien se voir rejetée par la communauté magique et voir tous ses souvenirs liés à la magie effacés.

Ligne horizontale

Assumer ses actes & leurs conséquences

Dans ce tome, un gros dilemme se pose pour les jeunes sorcières : vaut-il mieux sauver des innocents et risquer de dévoiler le secret de leur magie ou préserver le secret à tout prix quitte à refuser le secours à ceux qui en ont besoin ? La question, qui pourrait paraître simple, entraîne de véritables interrogations dans cet univers où le secret magique est la seule clé de sûreté pour la population. Risquer d’éventer les rouages secrets de la magie, c’est aussi risquer de mettre l’ensemble de la population en danger. Ainsi, on pourrait reformuler le dilemme : le bien individuel peut-il passer avant le bien commun ?

Mais aussi, le sort inventé par Coco est l’occasion de témoigner de son immense potentiel créatif et donc magique. La non-initiée qu’elle était jusqu’au tome 1 part avec un train de retard par rapport à ses compagnes d’études qui baignent dans la magie depuis toujours. Pourtant, grâce à sa créativité, Coco est dans ce tome capable de se hisser au niveau de ses comparses et (re)découvre ainsi les charmes et les dangers de l’étude magique.

Ligne horizontale

Le mot de la fin

Je me répèterais si je disais que L’Atelier des sorciers continue de me charmer avec ce troisième tome. La finesse du dessin est toujours aussi fabuleuse et celle des personnages s’accentue de tome en tome. Je reprocherais néanmoins un petit manque d’enjeux à ce troisième tome. Si l’on pouvait le pardonner dans les premiers tomes, qui mettaient en place l’univers, il serait temps que les vrais enjeux, désormais, s’affirment pour approfondir cette histoire déjà partie sur de si bonnes bases. Mais comme j’ai déjà lu la suite, je peux déjà vous dire que le tome 4 répond parfaitement à cette attente. J’ai hâte d’y revenir avec vous mais comme je le disais autrefois (et d’autres avant moi) : « ceci est une autre histoire, qui sera contée une autre fois ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s