Je résume : Dr Jekyll et Mr Hyde

Auteur : Robert Louis Stevenson.
Genre :
Roman fantastique, horrifique.
Dates de publication : 1886.
Courant littéraire : Existentialisme, humanisme.
Thèmes principaux :
– la dualité de l’être humain ;
– l’équilibre entre le bien & le mal ;
– la corrélation entre l’âme & le corps.

Analyse du roman

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

Publicité

Dr Jekyll et Mr Hyde, de Stevenson

       Si je l’avais évoqué dans un « 8 idées » concernant Halloween, je n’en avais encore jamais parlé en détails. Il est donc plus que temps, chers lecteurs, de réparer cette erreur et de s’intéresser à un classique de la littérature fantastique que j’aime beaucoup : L’Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson. Même si son style d’écriture un peu daté ne plaît pas toujours, son histoire, elle est universelle et inspire toujours autant d’adaptations.

Lire la suite

L’Île au trésor, de Robert L. Stevenson

Classique parmi les classiques, L’Île au trésor de Robert Louis Stevenson est l’image même du roman d’aventures et il était bien temps que je le lise. Adepte des romans « péchus », bourrés d’action et de rebondissements, ménageant un suspense certain quand au dénouement, autant dire que, avec ce roman, j’ai été plus que servie. Malgré un démarrage un peu lent pendant la partie de mise en place de l’intrigue, les choses s’emballent dès que le personnage le plus charismatique de ce livre – et sans doute de toute la littérature ! Mais là, je m’emballe peut-être un peu – fait son apparition, à savoir Long John Silver. C’est le moment où nos compagnons quittent enfin terre pour se lancer à la recherche du trésor et à partir duquel péripéties et complots deviennent monnaie courante.

Lire la suite

Le Voleur de cadavres, de Stevenson

    Cette fois, chers lecteurs, parlons d’une nouvelle de Robert Louis Stevenson bien éloignée des îles désertes et des dédoublements de personnalité mais tout aussi psychologique : « Le Voleur de cadavres ». Dans cette nouvelle d’une vingtaine de pages seulement, un homme, le docteur Fettes, croise dans une auberge une ancienne connaissance avec bien peu de plaisir et lui pose cette étrange question à laquelle il n’obtient aucune réponse : « Tu l’as revu ? ». Ses amis, spectateurs involontaires de la scène, lui demandent alors de leur expliquer de quoi il en retourne. C’est ainsi que le docteur Fettes raconte au narrateur comment il a rencontré cet homme, le docteur Macfarlane, à l’école de médecine où ils étaient tous deux assistants d’un professeur très apprécié pour lequel ils se chargeaient d’un trafique peu ragoûtant : collecter des cadavres pour la dissection. Bien qu’ils aient quelques soupçons sur la manière dont leurs fournisseurs pouvaient bien leur livrer des cadavres aussi frais, ils préféraient, d’un commun accord, se taire. La conscience de Fettes commence à le titiller lorsqu’il découvre le cadavre d’une de ses amies d’étude à la livraison mais, pire encore, c’est lorsque Macfarlane lui ramène le corps de l’un de ses propres amis que Fettes se met à éprouver de terribles scrupules.

Lire la suite