8 idées… D’histoires de sorcières

En ce mois d’Halloween, je me devais de faire un « 8 idées » thématique. Mais puisque j’ai déjà proposé une « 8 idées de lectures (dé)conseillées pour Halloween » en 2018, il me fallait trouver un nouvel axe. Quoi de mieux, donc, que cette figure emblématique d’Halloween qu’est la sorcière ? Voyons donc voir comment elle s’est illustrée en littérature.

Lire la suite
Publicité

L’Atelier des sorciers 2, de Kamome Shirahama

Toujours saisie d’amour pour cette petite saga pleine de douceur, je continue en ce début d’automne la lecture de L’Atelier des sorciers de Kamome Shirahama avec le tome 2 reçu en cadeau pour mon anniversaire et qui tombait en plein thème « Sorcières » du HMSFF Challenge. Sans surprise, je suis toujours charmée par ce dessin tout en rondeurs et en féminité que j’avais aimé dans le tome 1. Ça a donc été un plaisir de retrouver nos héros (et surtout nos petites apprenties héroïnes) pour la suite de leurs aventures.

Lire la suite

Disque-Monde 18 : Masquarade, de Terry Pratchett

Pour le tour du monde du Pingouin, je devais lire des auteurs de nationalités différentes. Alors pour cette deuxième lecture, j’en ai profité pour traverser la Manche et retrouver mon auteur anglais fétiche : Sir Terry Pratchett, à la conquête du tome 18 des Annales du Disque-Monde : Masquarade. Un tome où l’on retrouve nos sorcières préférées, à la découverte de l’opéra et de son célèbre fantôme.

Lire la suite

Fières d’être sorcières ? Le féminisme dans Harry Potter

     Reçu en cadeau à Noël, la blogo (notamment Ibidouu et Ma Lecturothèque, de mémoire, mais je sais que j’en ai vu passer d’autres) m’avait prévenue de ne pas avoir de grandes attentes en dehors d’un joli livre avec Fières d’être sorcières ! de Laurie Calkhoven. Eh bien je ne peux qu’abonder dans leur sens, et plus encore. Si je n’en attendais pas grand chose, je pensais au moins y trouver un propos, aussi dilué et convenu puisse-t-il être. Mais tout le livre ne fait que nous présenter foison d’exemples tirés des livres, qui pourraient être la base d’un bon argumentaire pour prouver quelque chose… Mais sans l’argumentaire en question. Je suis assez étonnée de tout ce travail de recherche qui, finalement, ne mène à rien. Du coup, plutôt que de commenter le livre, je vais vous présenter mon propre argumentaire sur le thème suivant : le féminisme dans Harry Potter, instrument ou moteur ?

Lire la suite

Humain.e.s, trop humain.e.s, de Jeanne-A Debats

      Si Humain.e.es, trop humain.e.s de Jeanne-A Debats est le troisième tome de la saga Testament et le cinquième du Cycle de Navarre, il est aussi mon premier livre de l’auteure que je voulais découvrir depuis longtemps et dont l’occasion m’a été donnée par les éditions ActuSF. Heureusement, ce livre peut très bien se lire indépendamment du reste, même s’il m’a donné envie de revenir aux origines des personnages. Je regrette tout de même que son appartenance à une saga ne soit précisée nul part sur l’ouvrage : ça déstabilise un peu, quand on ne connaît pas.

Lire la suite

Disque-Monde 14 : Nobliaux et sorcières, de Terry Pratchett

     Aujourd’hui, chers lecteurs, je vous propose d’explorer un nouveau tome des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett – pour lesquelles vous avez déjà pu observer mon admiration sans borne dans l’article consacré au treizième tome : Les Petits Dieux ! Comme vous le savez peut-être déjà, il n’est pas nécessaire de lire ces Annales dans l’ordre mais je ne peux m’en empêcher – je dois être un peu mono-maniaque sur les bords – et je me suis donc récemment attaquée au quatorzième tome intitulé Nobliaux et sorcières. Dans ce tome, nous retrouvons trois fameuses sorcières que nous avons pu rencontrer dans les tomes précédents (ou que nous pouvons découvrir à cette occasion, ça fonctionne aussi) aux personnalités bien marquées : nous avons Mémé Ciredutemps, la vieille fille un brin revêche – et par « un brin », comprenez qu’elle peut forcer une buche à s’embraser rien qu’en la foudroyant du regard -, Nounou Ogg, la vieille libidineuse à la tripotée d’enfants et petits enfants et Magrat Goussedaille, la jeunette maladroite terriblement peu sûre d’elle.

Lire la suite

Beedle le Barde : Le Sorcier au coeur velu, de J.K. Rowling

    Aujourd’hui, chers lecteurs, je vous propose une petite pause magique dans votre journée en replongeant dans l’univers du jeune sorcier le plus célèbre de la décennie avec Les Contes de Beedle le Barde écrits par J.K. Rowling. Plutôt que de parler de ce petit recueil en une fois, occultant alors des détails intéressants inhérent à chaque conte, j’ai décidé de ne d’abord vous parler que d’un seul conte, celui que j’ai le plus apprécié et troisième dans l’ordre du livre : « Le Sorcier au cœur velu ». Vu l’aspect très court de ces contes, je ne pourrai malheureusement pas, comme à mon habitude, vous épargner le spoil dans cet article. Cependant, plus que le fond de l’histoire, c’est surtout la forme qui est intéressante donc je vous en conseille tout de même la lecture et j’espère que vous ne vous formaliserez pas de mes quelques révélations – qui n’ont, honnêtement, rien de bouleversant étant donné que les contes suivent tous un schéma très classique et donc assez prévisible.

Lire la suite

Sacrées Sorcières, de Roald Dahl

       Pour ce nouveau petit papier, chers lecteurs, je me suis plongée dans la lecture d’un roman du célèbre auteur de Charlie et la chocolaterie : Roald Dahl. Voulant en découvrir un peu plus sur cet auteur qui m’a fait autant rêver sur papier que sur grand écran, j’ai tourné ma lecture vers Sacrées Sorcières, livre dédié à la jeunesse mais dont je peux vous assurer qu’il se savoure à tout âge. Très rapide à lire, sa syntaxe est forcément simple pour s’adapter au public visé mais pas moins agréable pour autant, bien au contraire. Dans ce roman, un jeune garçon anglais qui vient de perdre ses parents va vivre chez sa grand-mère qui s’avère être une véritable spécialiste en sorcières – j’aime beaucoup le terme de « sorcièrologue » qu’emploient les personnages de Roald Dahl, soit-dit en passant. Le livre est donc constitué de nombreux dialogues entre la grand-mère et son petit-fils sur les habitudes et l’apparence des sorcières mais aussi en une terrible confrontation avec la Grandissime sorcière qui projette de transformer tous les enfants d’Angleterre en souris. En tentant de l’arrêter, le jeune héros se fait lui-même transformer.

Lire la suite