Le Chant d’Achille, de Madeline Miller

J’arrive, chers lecteurs, bien après la bataille, je le sais bien. Et pourtant, comment ne pas succomber à la tentation de parler du Chant d’Achille de Madeline Miller, que j’ai pris plaisir à lire avec Ornella Lorme et Déjeuner sous pluie. De la même autrice, j’avais déjà lu (et succombé à) son roman Circé. Le Chant d’Achille a été écrit plus tôt et démontre en cela les évolutions dans le style de l’autrice, que j’ai trouvé plus maladroit dans ce livre. Mais était-ce une mauvaise expérience pour autant ? Ô que non !

Lire la suite
Publicité

La Fabrique de poupées, d’Elizabeth Macneal

C’est par le truchement des réseaux sociaux et le prêt d’une amie que j’ai découvert La Fabrique de poupées d’Elizabeth Macneal, un roman qui m’a sortie de ma zone de confort pour le plus grand bien. Thriller mêlé de romance qui parle d’art au milieu du Londres du XIXe, en pleine exposition universelle, Macneal sait construire roman est riche qui tient en haleine.

Lire la suite

Les Tribulations d’une princesse faërique, de Gaëlle Magnier

Avec autant de retard que d’enthousiasme, j’ai lu en mai Les Tribulations d’une princesse faërique de Gaëlle Magnier. Ayant déjà beaucoup aimé découvrir le style de l’autrice dans les quelques pages de L’Ombre de Jack, j’avais très envie d’en lire plus. Ce court roman fantasy semblait idéal pour moi et il n’a fait que me conforter dans mon idée !

Lire la suite

Belle du Seigneur, d’Albert Cohen

Si j’ai lu Belle du Seigneur d’Albert Cohen dans le cadre de mes études et ne l’ai pas particulièrement apprécié (sans doute beaucoup à cause de l’aspect forcé de cette lecture… et aussi parce que je ne suis pas très portée romances), je dois au moins lui reconnaître des thèmes d’analyse super intéressants. Et comme mon article de résumé de l’œuvre draine régulièrement des vues, je me dis qu’y ajouter une analyse peut être plutôt pas mal.

Lire la suite

La Sélection 4 & 5, de Kiera Cass

       Il en faut vraiment beaucoup pour me convaincre d’abandonner une saga en cours. Si elle a su m’accrocher un tant soit peu et n’est pas trop longue, cela suffit à me donner envie d’aller jusqu’au bout. Tout simplement parce que je déteste le sentiment d’inachevé, j’aime aller au bout des choses. Et malgré les critiques que j’ai pu formuler à son égard (voir mon avis sur le tome 1, ou les tomes 2 & 3), La Sélection m’a divertit. J’étais donc curieuse de voir la direction que prendrait Kiera Cass dans les deux derniers tomes : L’Héritière et La Couronne. Et globalement, ce fut une bonne surprise. Cette saga ne marquera pas ma vie de lectrice, certes, mais cette continuation a su se renouveler pour retrouver un peu des bonnes idées du premier tome. Lire la suite

Je résume : Anna Karénine

Auteur : Léon Tolstoï.
Année de publication : 1877.
Courant littéraire : réalisme.
Genre : roman-feuilleton, drame tragique.
Thèmes principaux :
– l’amour tragique & l’adultère féminin ;
– la noblesse russe & la dictature sociale ;
– l’inégalité femmes-hommes & la société conservatrice.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

La Sélection 2 & 3, de Kiera Cass

     Après une lecture en demi-teinte mais tout de même divertissante du premier tome, je n’ai pu m’empêcher de finir l’histoire d’America et de ses prétendants avec la lecture du tome 2 : L’Élite et du tome 3 : L’Élue de La Sélection de Kiera Cass. Car si je dois reconnaître un point plus que positif à cette série c’est d’être terriblement addictive. On a beau deviner la fin à 10km, on ne peut s’empêcher de vouloir la voir se réaliser. Et tout le talent de l’auteure a été de réussir à me faire douter malgré tout.

Lire la suite

Lorsque nous étions morts, de Mathieu Guibé

        Originellement paru sous le titre Even dead things feel your love, Lorsque nous étions morts de Mathieu Guibé est une réédition de la part des éditions ActuSF. Roman vampirique qui se veut loin des clichés actuels véhiculés par la bit lit, Lorsque nous étions morts prévient d’emblée son lecteur qu’il conte une histoire sanglante à ne pas mettre entre toutes les mains. Et malgré un pitch qui sonne très classique, on se rend vite compte que l’auteur souhaite nous entraîner bien plus profondément au cœur des turpitudes d’un être éternel.

Lire la suite

La Mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko

      Court roman que je voulais découvrir depuis longtemps, d’une auteure qui me faisait de l’œil depuis un moment également, La Mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko est une lecture rafraîchissante à mi-chemin entre la fable satyrique et la comédie romantique, qui emprunte aux codes des deux genres sans tomber dans les écueils ni de l’un ni de l’autre.

Lire la suite

Phobos 1 & 2, de Victor Dixen

     Après moult tergiversations sur la question, j’ai fini par me lancer bon gré mal gré dans les deux premiers tomes de la saga Phobos, de Victor Dixen. Pourquoi autant d’hésitations, me direz-vous ? Eh bien par crainte de la déception, vous répondrai-je ! Le côté télé-réalité de l’espace me tentait bien, l’idée était originale et pouvait offrir un bon divertissement en SF young adult. Mais le côté romance, comme bien souvent, était ma bête noire. Et une nouvelle fois, comme avec La Sélection de Kiera Cass, je regrette un peu que la romance ait trop pris le pas sur l’aventure, bien que ça ait été cette fois dans une moindre mesure.

Lire la suite