Frankenstein, de Mary Shelley

    Aujourd’hui, chers lecteurs, je vais vous parler d’un grand classique de la science-fiction qu’on classe plus souvent dans le domaine du fantastique à cause des évènements nous semblant surréalistes quand on les lit aujourd’hui mais qui, à l’époque, apparaissaient comme une véritable avancée technologique possible : il s’agit bien sûr de Frankenstein de Mary Shelley. En dehors du fait qu’un savant nommé Frankenstein créait un monstre verdâtre – couleur qui n’est d’ailleurs pas attestée par le roman – à partir de bouts de cadavres et qu’il le rejetait ensuite, honte à moi, je ne savais pas grand chose de cette histoire avant d’ouvrir le livre. Finalement, c’était peut-être mieux ainsi car ça m’a permis de lire cette histoire sans a priori et d’y plonger totalement, oubliant parfois même que je savais qui était cet homme troublant nous racontant son histoire. J’ai été d’abord déroutée par le début du livre commençant par un échange épistolaire – devant être une des rares personnes à n’avoir pas aimé Les Liaisons dangereuses, je peux vous dire que j’ai beaucoup de mal avec le genre – mais nous passons vite à un récit à la première personne qui m’a littéralement captivée.

Lire la suite