Juste la fin du monde, de Lagarce

       Comme un peu de théâtre ne peut pas faire de mal, j’ai récemment décidé de découvrir une petite pièce datant de la fin du XXe siècle et dont je n’avais pourtant jamais entendu parler : Juste la fin du monde. Dans cette pièce partiellement autobiographique, Jean-Luc Lagarce remet à la fois les relations humaines et le genre du théâtre lui-même en question. Le théâtre, c’est la parole en spectacle mais la parole nous fait parfois défaut et cela aussi, vaut la peine d’être mis en spectacle.

Lire la suite