Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, de Karim Berrouka

J’avais déjà été embarquée dans l’univers un poil barré de Karim Berrouka avec Le Jour où l’humanité a niqué la fantasy, il était donc impensable pour moi de ne pas remettre ça lorsque les éditions ActuSF ont sorti une édition illustrée par le talent de Zariel (!!) du Club des Punks contre l’apocalypse zombie. Encore un titre à rallonge particulièrement prometteur.

Lire la suite
Publicité

Disque-Monde 19 : Pieds d’Argile, de Terry Pratchett

Après une éternité sans avoir lu de Pratchett, j’ai ressorti le tome XIX des Annales du Disque-Monde : Pieds d’Argile. Dans ce tome, on reprend le cycle du guet d’Ankh-Morpork, un guet que nous n’avions pas retrouvé depuis le tome 15, Le Guet des Orfèvres, et qui a bien évolué depuis ses débuts, entre promotions, ascension sociale et nouvelles recrues. Un tome que j’ai dévoré comme je n’en avais pas dévoré depuis longtemps.

Lire la suite

Je résume : Crispin rival de son maître

Auteur : Alain-René Lesage.
Genre :
Comédie en un acte.
Première représentation : 1707.
Thèmes principaux :
– la satire & le comique ;
– la vénalité & les parvenus ;
– le badinage & les mondanités ;
– la relation bourgeois & serviteurs.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Valère, bourgeois sans fortune qui vit d’escroqueries, aime Angélique mais elle est promise à un autre par son riche père, M. Oronte. Le valet de Valère, Crispin, apprend par son ami La Branche, valet de Damis, que c’est son maître le fiancé mais qu’il venait d’épouser une femme qu’il avait mise enceinte. Les deux valets complotent de faire passer Crispin pour Damis afin de fuir avec les 20 000 écus de dot.

Lisette, suivante d’Angélique, informe Mme Oronte sur les sentiments de sa fille. Elle propose de s’opposer à son mari mais se laisse convaincre par lui. La Branche livre une fausse lettre du père de Damis, M. Orgon, expliquant son absence par une maladie. Crispin arrive et flatte grandement M. et Mme Oronte. La Branche part préparer des chevaux pour fuir. M. Oronte questionne Crispin sur le procès de M. Orgon, Crispin élude la question.

Valère, que Crispin avait déconseillé de venir, rejoint tout de même Angélique et apprend la présence de son fiancé. Il lui apprend que Damis est marié. Lisette le répète à M. Oronte qui cherche explications auprès de La Branche. Celui-ci accuse Valère et Lisette de mensonges. Crispin le convainc même de lui donner 30 000 écus de plus, et M. Oronte avance même le mariage une heure plus tard. Valère retrouve La Branche qui lui dit que Damis n’est pas marié mais Crispin prétend se faire passer pour Damis pour dégoûter les parents d’Angélique du mariage.

Valère part, rassuré, mais M. Orgon arrive. La Branche lui dit que les Oronte sont fâchés contre lui et le convainc de repousser sa visite au lendemain. La Branche pense à encourager Crispin à profiter de sa lune de miel pour fuir sans lui mais y renonce. Lisette tente de parler à M. Oronte mais il refuse de l’écouter. Valère la pense dans le stratagème de Crispin pour l’aider mais elle le nie. M. Oronte croise M. Orgon en allant chez le notaire et découvre tout. Ils attrapent Crispin et La Branche, qui refusent d’avouer mais implorent la clémence et l’obtiennent en flattant Mme Oronte. M. Oronte promet Angélique à Valère, un métier à La Branche et une épouse à Crispin.


À mettre en lien avec : Le Jeu de l’amour ou du hasard, de Marivaux ; Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, d’Alfred de Musset ; Il ne faut jurer de rien, d’Alfred de Musset ; On ne badine pas avec l’amour, d’Alfred de Musset ; Turcaret, de Lesage ; Les Fourberies de Scapin, de Molière ; Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais.

Erika et les princes en détresse 2, de Yatuu

Après avoir dévoré le tome 1 en ligne, je me suis astreinte à m’arrêter dans ma lecture car je voulais absolument découvrir le plaisir du tome 2 d’Erika et les princes en détresse sur papier. Et grâce à la campagne Ulule 2021 de Yatuu, c’est désormais chose faite. Je ne les ai pas moins dévorés, mais j’ai savouré chaque subtilité de l’illustration sur le papier. Pour rappel, la BD est toujours disponible gratuitement et en intégralité sur le blog de Yatuu.

Lire la suite

Je résume : Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée

Auteur : Alfred de Musset.
Genre : Théâtre, proverbe en un acte, spectacle dans un fauteuil.
Première publication : 1845.
Thèmes principaux :
– la comédie & les joutes verbales ;
– le badinage & la mondanité ;
– le désir & la jalousie.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

Le Vicomte pourfendu, d’Italo Calvino

Même si je l’ai lu il y a quelques temps déjà, je reviens aujourd’hui sur Le Vicomte pourfendu d’Italo Calvino afin de finir de parler de la trilogie Nos Ancêtres. En effet, je vous parlais récemment du Baron Perché et moins récemment du Chevalier inexistant ; ne manquait donc plus que lui pour en finir avec cette trilogie que je ne peux que vous recommander si vous ne l’avez pas encore lue. Entre allégories fantasmagoriques et satire sociétales, ces trois romans portent un regard original sur la société tout en nous faisant vivre des aventures originales et prenantes. Si le style les relie, chaque histoire est cependant parfaitement indépendante.

Lire la suite

Disque-Monde 18 : Masquarade, de Terry Pratchett

Pour le tour du monde du Pingouin, je devais lire des auteurs de nationalités différentes. Alors pour cette deuxième lecture, j’en ai profité pour traverser la Manche et retrouver mon auteur anglais fétiche : Sir Terry Pratchett, à la conquête du tome 18 des Annales du Disque-Monde : Masquarade. Un tome où l’on retrouve nos sorcières préférées, à la découverte de l’opéra et de son célèbre fantôme.

Lire la suite

Je résume : Le Jeu de l’amour et du hasard

Auteur : Marivaux.
Genre :
Théâtre, comédie.
Dates de publication : 1730
Courant littéraire : comedia dell’arte, marivaudage, écrivain des Lumières.
Thèmes principaux :
– la dénonciation du mariage de convenances ;
– le travestissement des sentiments & du caractère  ;
– l’apologie de l’amour sincère & naturel ;
– les différentes formes de comique ;
– l’opposition des classes sociales.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite

La Mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko

      Court roman que je voulais découvrir depuis longtemps, d’une auteure qui me faisait de l’œil depuis un moment également, La Mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko est une lecture rafraîchissante à mi-chemin entre la fable satyrique et la comédie romantique, qui emprunte aux codes des deux genres sans tomber dans les écueils ni de l’un ni de l’autre.

Lire la suite

Play (2020)

play.jpg

        Je suis allée voir Play en début d’année, un peu par défaut : il passait à la bonne heure, au bon endroit et le pitch avait l’air sympa. Mais je n’en attendais pas grand chose de plus qu’un divertissement correct, étant toujours méfiante avec les films français (franco-belge, pour être exacte, mais on ne se refait pas !). Et Play m’a eue. Il m’a clairement eue avec son découpage particulier, en petits bouts de films enregistrés à la volée, par-ci par-là, par Max, un jeune garçon auquel on offre sa première caméra et que l’on suit, par courts extraits, dans son cheminement vers l’âge adulte avec sa bande de potes.

Lire la suite