Je suis fille de rage, de J.-L. Del Socorro

      Paru en octobre dans leur toute nouvelle collection collector, les éditions ActuSF m’ont donné l’occasion de découvrir Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro et je m’en serais bien voulu de ne pas saisir l’occasion. Je les en remercie doublement car c’était à la fois mon premier roman d’un auteur dont j’entends tant de bien, mais également mon premier roman prenant place en pleine guerre de Sécession. Qualifié de fantasy historique, il n’a en fait de fantasy que la présence en filigrane de la Mort parmi les personnages mais il a d’historique tout ce qu’il y a de plus documenté sur son sujet.

Lire la suite

Découvrons… L’Ombre de Jack, de Gaëlle Magnier

     Quand une copinaute se lance dans l’écriture, difficile de ne pas suivre son actualité littéraire avec avidité. Et quand elle offre une nouvelle gratuite avec son éditeur Gloriana pour son anniversaire – oui, parce que la fille est tellement généreuse que c’est ELLE qui nous fait des cadeaux pour SON anniversaire -, impossible d’y résister. C’est donc sans tarder que je me suis lancée dans la courte nouvelle L’Ombre de Jack de Gaëlle Magnier.

Lire la suite

Alfama

      Ayant eu la chance, fin janvier, de découvrir Lisbonne – et je ne dirai pas que c’est grâce à des amis formidables -, je reviens tout juste de quelques jours sous le soleil avec des souvenirs plein la tête et des photos plein l’appareil que je vous propose de partager ensemble. Pour ce premier périple, allons faire un tour du côté du quartier historique de la ville : Alfama.

Lire la suite

Roublard, de Terry Pratchett

        Pour ce tout premier article, chers lecteurs, nous allons parler d’un roman de Terry Pratchett qui a la particularité de prendre place bien loin du Disque-Monde pour lequel l’auteur est si connu : il s’agit de Roublard, paru en 2013 chez L’Atalante, qui se déroule dans le Londres du XIXe siècle. Choix déroutant, mais pas moins savoureux lorsque l’on sait que Roublard n’est autre qu’un vibrant hommage au grand maître de l’ironie qu’est Charles Dickens – oh, Dickens, personne mieux que toi n’a jamais su réveiller les consciences par un rire affûté !

Lire la suite