La Fille aux mains magiques, de Nnedi Okorafor

La Fille aux mains magiques de Nnedi Okorafor est une novella fantasy parue aux éditions ActuSF, qui m’a attiré l’œil par deux égards : pour l’autrice dont j’ai beaucoup aimé Qui a peur de la mort ? ; et pour l’illustrateur, Zariel, qui donne superbement vie à cette histoire. Un conte plein de poésie mis en image avec beaucoup d’empathie.

Lire la suite

Le Vicomte pourfendu, d’Italo Calvino

Même si je l’ai lu il y a quelques temps déjà, je reviens aujourd’hui sur Le Vicomte pourfendu d’Italo Calvino afin de finir de parler de la trilogie Nos Ancêtres. En effet, je vous parlais récemment du Baron Perché et moins récemment du Chevalier inexistant ; ne manquait donc plus que lui pour en finir avec cette trilogie que je ne peux que vous recommander si vous ne l’avez pas encore lue. Entre allégories fantasmagoriques et satire sociétales, ces trois romans portent un regard original sur la société tout en nous faisant vivre des aventures originales et prenantes. Si le style les relie, chaque histoire est cependant parfaitement indépendante.

Lire la suite

Je résume : Le Vicomte pourfendu

Auteur : Italo Calvino.
Genre :
Conte philosophique, merveilleux, apologue.
Série : Trilogie Nos Ancêtres, tome 1.
Date de publication : 1955.
Courant philosophique : Existentialisme, absurde.
Thèmes principaux :
– la dualité de l’âme humaine ;
– l’équilibre entre le bien & le mal  ;
– la coexistence de vertu & de la perversité.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Analyse de la trilogie Nos Ancêtres :
– Tome 1 : Le Vicomte pourfendu
– Tome 2 : Le Baron perché.
– Tome 3 : Le Chevalier inexistant.

Lire la suite

Le Baron Perché, d’Italo Calvino

      Après avoir lu il y a pas mal de temps Le Vicomte pourfendu et Le Chevalier inexistant d’Italo Calvino, je m’étais gardé de côté Le Baron perché du même auteur. Ces trois livres forment la trilogie Nos Ancêtres, contes philosophiques au ton humoristique. Les titres, aussi surprenants puissent-ils paraître, décrivent exactement la situation du héros. Le Vicomte pourfendu et Le Chevalier inexistant présentent tous deux un élément de merveilleux (un corps, pourfendu en deux dans le sens de la hauteur, continuant à vivre pour l’un ; et une armure vide maintenue à l’existence par simple volonté pour l’autre) mais Le Baron perché fait exception en présentant un postulat plus réaliste mais tout aussi surprenant : un jeune garçon monté dans un arbre qui n’en est plus jamais redescendu.

Lire la suite