Le Cœur perdu des automates, de Daniel Wilson

       Offert par mon cher et tendre, Le Cœur perdu des automates de Daniel Wilson est un roman one shot steampunk dont je n’avais pas encore entendu parler, c’était donc pour moi une plongée dans l’inconnu. La temporalité, à mi-chemin entre notre siècle aux USA et le XVIIIe siècle en Russie, promettait du dépaysement. L’intrigue, à base de société secrète d’automates sur le déclin, promettait de l’action et du rebondissement. Une recette qui a de quoi plaire, et qui a globalement tenu ses promesses, même s’il m’a manqué un petit quelque chose.

Lire la suite

Publicité

La Mécanique du cœur, de Mathias Malzieu

      J’ai enfin lu – dévoré, serait plus juste – mon premier Malzieu et il m’a donné envie d’en lire bien d’autres. La Mécanique du cœur fut une très belle découverte, qui m’a surprise par sa révélation finale à laquelle je ne m’attendais franchement pas – la surprise doit être moins grande lorsqu’on est un habitué de l’auteur, ceci dit – et qui a su m’emporter dans son univers.

Lire la suite

Beedle le Barde : Le Sorcier au coeur velu, de J.K. Rowling

    Aujourd’hui, chers lecteurs, je vous propose une petite pause magique dans votre journée en replongeant dans l’univers du jeune sorcier le plus célèbre de la décennie avec Les Contes de Beedle le Barde écrits par J.K. Rowling. Plutôt que de parler de ce petit recueil en une fois, occultant alors des détails intéressants inhérent à chaque conte, j’ai décidé de ne d’abord vous parler que d’un seul conte, celui que j’ai le plus apprécié et troisième dans l’ordre du livre : « Le Sorcier au cœur velu ». Vu l’aspect très court de ces contes, je ne pourrai malheureusement pas, comme à mon habitude, vous épargner le spoil dans cet article. Cependant, plus que le fond de l’histoire, c’est surtout la forme qui est intéressante donc je vous en conseille tout de même la lecture et j’espère que vous ne vous formaliserez pas de mes quelques révélations – qui n’ont, honnêtement, rien de bouleversant étant donné que les contes suivent tous un schéma très classique et donc assez prévisible.

Lire la suite