Circé, de Madeline Miller

Ce mois-ci, j’ai eu le grand plaisir de découvrir Circé de Madeline Miller, grâce à une lecture commune avec Déjeuner sous la pluie et Ornella Lorme. C’est cette dernière qui m’avait offert le roman que je ne connaissais que de réputation grâce à la blogosphère, et ça a été l’occasion pour toutes les trois de les sortir de nos PAL respectives. Avec beaucoup d’enthousiasme à l’idée de lire une réécriture moderne du fameux mythe grec, sur cette femme forte trop souvent réduite à l’image de sorcière décrite dans L’Odyssée.

Lire la suite

Ils m’ont appelée Eva, de Joan M. Wolf

Même si je ne me souviens pas exactement de la source (désolée), c’est à nouveau la blogosphère qui m’a rendue curieuse de découvrir Ils m’ont appelée Eva, de Joan M. Wolf. De manière générale, les romans se concentrant sur cette sombre période de l’Histoire me rendent curieuse. J’ai parfois l’impression que les meilleures fictions ne peuvent rivaliser avec la réalité et la Seconde Guerre Mondiale est le matériaux le plus foisonnant possible en la matière, avec tant d’horreurs vécues mais aussi tant de leçons à en tirer.

Lire la suite

Jolis jolis Monstres, de Julien Dufresne-Lamy

J’ai découvert ce livre grâce aux bons conseils de la blogosphère et c’est le Petit Pingouin Vert qui m’aura donné le coup de grâce avec son podcast : une envie irrépressible de lire Jolis jolis Monstres de Julien Dufresne-Lamy est née. Cette envie, je l’ai concrétisée fin 2020 (j’attends la magnifique édition poche, je l’avoue !) et j’en ai développé un amour véritable pour cette lecture qui remue notre humanité tout au fond de nous.

Lire la suite

Le Baron Perché, d’Italo Calvino

      Après avoir lu il y a pas mal de temps Le Vicomte pourfendu et Le Chevalier inexistant d’Italo Calvino, je m’étais gardé de côté Le Baron perché du même auteur. Ces trois livres forment la trilogie Nos Ancêtres, contes philosophiques au ton humoristique. Les titres, aussi surprenants puissent-ils paraître, décrivent exactement la situation du héros. Le Vicomte pourfendu et Le Chevalier inexistant présentent tous deux un élément de merveilleux (un corps, pourfendu en deux dans le sens de la hauteur, continuant à vivre pour l’un ; et une armure vide maintenue à l’existence par simple volonté pour l’autre) mais Le Baron perché fait exception en présentant un postulat plus réaliste mais tout aussi surprenant : un jeune garçon monté dans un arbre qui n’en est plus jamais redescendu.

Lire la suite

Chanson douce, de Leïla Slimani

        Ayant été voir le film en décembre dernier, je n’ai pu m’empêcher de sauter sur le roman original Chanson douce de Leïla Slimani dès que j’en ai eu l’occasion. Et il n’a pas fait long feu : en 24h, la bête était dévorée ! J’étais très curieuse de voir si cette lecture parviendrait à me conserver le sentiment de malaise ressenti pendant le film tout en m’éclairant davantage sur les motivations de notre sombre héroïne. Pari à moitié réussi, et je vous explique pourquoi.

Lire la suite

La Tresse, de Laetitia Colombani

       Cet été, les vacances ont été marquées pour moi par BEAUCOUP de retards de train. Je n’en blâme pas particulièrement la SCNF, puisqu’il s’agissait de voies bloquées par des bagages abandonnés mais un aller-retour Paris-Grenoble s’est quand même soldé par près de 6h de retards cumulés. Et ces 6h, il a bien fallu les occuper ! Par bonheur, malgré la fin imminente de ma lecture en cours, j’ai pu mettre la main sur un petit livre dont j’avais beaucoup entendu parler pour finir mon trajet : La Tresse, de Leatitia Colombani. Ce n’est pas forcément un livre vers lequel je me serais tournée naturellement, mais il fait indéniablement partie de ces belles découvertes que l’on peut faire grâce à la blogosphère.

Lire la suite

Max, de Sarah Cohen-Scali

      Parmi les sorties relativement récentes que j’ai vu tourner sur la blogo littéraire ces derniers temps, je dois admettre avoir été très intriguée par Max de Sarah Cohen-Scali. Les avis semblaient dithyrambiques sur cette fiction historique et le sujet, en plein nazisme avec le projet lebensorn, était abordé d’un point de vue fascinant : celui d’un nouveau-né totalement endoctriné par le mouvement. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec beaucoup de curiosité et en essayant de laisser mes jugements de côté.

Lire la suite

Geisha, d’Arthur Golden

      Je ne vais pas le cacher : si je me suis lancée dans cette lecture, c’est uniquement parce que je suis une grande amoureuse du film Mémoire d’une geisha. Cette très belle adaptation m’a donné l’envie (une fois n’est pas coutume), de découvrir son suport original : le roman Geisha d’Arthur Golden. L’adaptation étant très fidèle, cette lecture ne m’a pas apporté beaucoup de surprises mais elle m’a replongée dans un univers fascinant et m’en a fait découvrir plus encore.

Lire la suite

Le Soleil est pour toi, de Jandy Nelson

     Gagné sur le blog de Petite Plume, j’étais très curieuse de découvrir ce roman que j’ai beaucoup vu tourner sur la blogosphère. Sans être une grande lectrice de littérature contemporaine, j’avoue avoir succombé au charme du roman Le Soleil est pour toi de Jandy Nelson.

Lire la suite

Découvrons… Les Silences de Thalès, d’Hélène Louise

      Avec sa couverture colorée, son titre mystérieux et son résumé parlant d’amour et de deuil, Les Silences de Thalès d’Hélène Louise est un court roman qui ne peut que rendre curieux l’amateur de belles histoires. C’est une lecture douce, légère, qui laisse une empreinte de sérénité sur celui qui l’achève.

Lire la suite