Pumpkin Automn Challenge 2021

C’est le craquage de la rentrée : je me lance dans le Pumpkin Automne Challenge 2021, alors même que je n’en finis jamais aucun. Mais l’enthousiasme collectif sait toujours m’avoir à l’usure et la fada d’organisation que je suis s’amuse presque plus à le préparer qu’à l’achever. Pour les règles, je ne m’y tenterai pas et vous renverrai directement à l’article explicatif de Guimause.

Lire la suite

Je résume : Le Papa de Simon

Auteur : Guy de Maupassant.
Genre :
Nouvelle, réalisme.
Première parution : 1879
Recueil : La Maison Tellier.
Thèmes principaux :
– le harcèlement scolaire & ses conséquences ;
– la bon humaine & l’empathie ;
– la cruauté humaine & la morale.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Les enfants du village sont très intrigués par Simon dont c’est le premier jour d’école. Leurs mères parlent beaucoup de la Blanchotte, fille-mère, qui a élevé Simon seule. Ils l’arrêtent à la sortie de l’école pour se moquer de lui qui n’a pas de papa. Simon réplique qu’un des leurs est orphelin de père mais celui-ci rétorque que son père est au cimetière tandis que Simon ignore où il est. Ils se battent, Simon est humilié mais se débarrasse d’eux en leur lançant des cailloux.

Seul, en pleurs, il se souvient d’un pauvre homme qui s’est suicidé par noyade car il n’avait pas d’argent et dont il a assisté à la repêche du corps à l’air apaisé. Simon résout de faire de même. Il se laisse distraire par les insectes et les grenouilles de la rivière mais il est rattrapé par ses pensées et se remet à pleurer lorsqu’un ouvrier le surprend et lui demande ce qu’il se passe. Le reconnaissant, il le raccompagne chez lui, espérant pouvoir profiter des faveurs de la mère mais il recule en la voyant sévère. Elle est très émue par l’histoire de son fils, qui demande alors à l’ouvrier d’être son père. Celui-ci, prenant cela à la plaisanterie, accepte, lui donne son nom et l’embrasse sur les deux joues avant de s’enfuir.

Le lendemain, les enfants veulent l’embêter à nouveau mais il affirme que son père s’appelle Philippe et le maître d’école lui vient en aide. Pendant 3mois, Simon passe ses après-midi avec Philippe qui essaye de parler avec la Blanchotte malgré sa réserve. L’un des enfants dit alors à Simon que, si Philippe était son père, il devrait être marié à sa mère. Simon va poser la question à Philippe qui travaille à la forge. Encouragé par ses collègues, il dit au petit de prévenir sa mère qu’il ira lui parler au soir. Elle s’inquiète des commérages lorsqu’il se présente mais il lui demande d’être sa femme et dit à Simon qu’il peut prévenir tout le monde qu’il est son père et qu’il le défendre. Simon le fait, le lendemain, à l’école et plus personne n’ose répondre car on connaît ce forgeron et qu’on estime qu’il peut en être fier.


À mettre en lien avec : La Maison Tellier de Guy de Maupassant ; Les Tombales de Guy de Maupassant.

Bilan 2020

Les années passent et les traditions s’ancrent : pour la cinquième année de suite sur Rat des villes, je vous propose comme premier article de 2021, un petit bilan de l’année écoulée.Ce bilan, malgré tout ce que cette année a pu avoir de terrible, n’est pas si négatif que ça pour moi. J’ai eu la très grande chance de n’être pas touchée personnellement par la maladie. Mes proches et moi avons pu être épargnés. J’ai pu redécouvrir mon travail à travers le télétravail, qui a chamboulé une grande part de ma vie personnelle également (pour le meilleur). Je découvre les joies de la vie à la campagne, les aléas des boulimies ou au contraire anorexies de lectures avec des très gros mois et des tout petits mois. J’espère que vous sortez également de 2020 sans trop de dommages, que vous vous engagez dans 2021 avec beaucoup d’optimisme, et je vous souhaite une très belle année à venir.

Lire la suite

Les Énigmes de l’aube 1, de Thomas C. Durand

Parmi les nouveautés des éditions ActuSF, un joli roman à la couverture de printemps m’a fait de l’œil au milieu de ma grisaille quotidienne : Les Énigmes de l’aube, tome 1 : Premier Souffle de Thomas C. Durand. Une fraîcheur printanière qui se retrouver également dans le résumé de l’histoire d’une jeune fille élevée au milieu de la nature qui doit se faire une place au milieu d’une école de garçons pour apprendre la magie. Une histoire drôle, vendue comme de la fantasy à la Pratchett, avec laquelle je vois le parallèle même si je ne la définirait pas comme telle. L’humour, ici, n’est pas vraiment absurde (la plupart du temps) mais effectivement avec cette touche british qui aime le décalage et le rocambolesque. Tout cela pour raconter l’histoire d’une jeune fille touchante aux aventures sont pleines de sens.

Lire la suite

Death Note 1, de Tsugumi Ōba & Takeshi Obata

Grand classique du manga, je n’avais pourtant jusque là connu Death Note que via son adaptation (je parle de l’anime, car le film Netflix ne vaut vraiment pas le détour !). C’est le Hold My SFFF Challenge qui, le proposant dans sa sélection spéciale « Adaptations », m’a donné l’envie d’y jeter un œil. J’ai donc lu le tome 1 de Death Note par Tsugumi Ōba & Takeshi Obata.

Lire la suite

Je résume : Turcaret

Auteur : Alain-René Lesage.
Genre :
Théâtre, comédie en 5 actes.
Première représentation : 1709.
Thèmes principaux :
– la satire & le comique ;
– la vénalité & les parvenus ;
– l’absence de moralité & la bassesse sociale.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Acte I – Marine, suivante de la Baronne, lui reproche ses dépenses. Veuve, elle profite des largesses de M. Turcaret, financier, qui lui a promis le mariage mais elle est entichée d’un Chevalier dont Marine la convainc de se séparer. Frontin vient demander de l’aide à la Baronne pour régler les dettes de jeu du Chevalier, son maître, et l’obtient en piquant sa jalousie grâce au portrait d’une vieille comtesse : elle lui confie une bague en diamant offerte par Turcaret. Flamand, valet de Tucaret, apporte à la Baronne un billet de 10 000 écus et quelques vers. Elle fait mine d’apprécier les vers et de dédaigner l’argent. Marine se fâche avec le Chevalier et donne son congé. La Baronne veut faire employer Frontin par Tucaret. Elle remet le billet au Chevalier pour qu’il l’échange contre du liquide et récupère la bague.

Acte II – Frontin ramène son diamant à la Baronne, elle lui demande de lui trouver une nouvelle suivante. Marine a tout révélé à Turcaret qui réclame la bague pour preuve de sa sincérité. Elle accuse Marine de mensonge et exhibe la bague. Elle le convainc de remplacer Flamand par Frontin qui convie Turcaret à un grand dîner chez la Baronne. Lisette, la nouvelle servante, prend service. Le Chevalier n’a pas obtenu l’argent du billet et charge Frontin de le chercher.

Acte III – Lisette encourage la Baronne dans ses sentiments pour le Chevalier. Le Marquis, qui cherche le Chevalier, croise Turcaret et révèle qu’il lui a extorqué le diamant mais Turcaret accuse  M. Rafle, son commis. Celui-ci vient lui parler affaires et lui annonce que sa femme est à Paris pour réclamer la pension qu’il lui donne pour rester en province. Il commande de la payer vite car la Baronne le croit veuf. Frontin et Lisette assurent Turcaret de l’amour de la Baronne et le convainquent de lui offrir un carrosse. Il remet l’argent à Frontin. Lisette est ambitieuse et réclame de Frontin qu’il fasse fortune.

Acte IV – Frontin annonce au Chevalier qu’il n’a pas encore pu échanger le billet, que la Baronne va se faire offrir une maison de campagne et qu’il compte tirer 10 000 livres de Turcaret pour la meubler. Le Marquis parle au Chevalier d’une vieille comtesse qu’il a rencontré, il est convenu qu’il l’amène au dîner. Un M. Furet vient réclamer 10 000 livres à la Baronne pour une dette de feu son mari, Turcaret offre de payer. La Baronne commence à avoir des scrupules. Mme Jacob, vendeuse à la coiffe, lui apprend qu’elle est la sœur dédaignée de Turcaret et qu’il est toujours marié.

Acte V – Flamand, devenu commis, vient remercier la Baronne pour ce placement et lui demande de rester en bons contacts avec Turcaret pour ne pas le perdre comme son prédécesseur. Le Marquis vient présenter sa comtesse, celle du portrait du Chevalier, épouse de Turcaret. Le Chevalier révèle l’affaire du portrait au Marquis. Mme Jacob la démasque comme épouse. Elle veut fuir en apprenant l’arrivée de son mari mais le Marquis, vexé, la retient. Une dispute entre les époux s’ensuit. La Baronne veut les réconcilier mais il est appelé pour ses affaires. Turcaret est attrapé par ses créanciers, sa femme et sa sœur partent le rejoindre. Frontin dit avoir été fouillé et avoir perdu le billet que lui avait confié le Chevalier. La Baronne comprend avoir été abusée et les congédie. Le Chevalier part avec le Marquis en renvoyant Frontin. Il avoue à Lisette avoir gardé l’argent pour changer de vie avec elle.


À mettre en lien avec : Le Tartuffe, de Molière.

Hold My SFFF – Saison 2

Après une Saison 1 haute en couleurs, le Hold My SFFF Challenge revient en 2020 pour une nouvelle saison avec encore plus de thèmes de folie, encore plus de sélections lecture et encore plus d’échange sur le groupe Facebook dédié et les autres réseaux sociaux. Ayant beaucoup aimé participer l’année dernière, il était évident pour moi de rempiler.

Lire la suite

Challenge : Tour du monde

Je remarque une chose, chers lecteurs, c’est que quand on commence les challenges, il devient difficile de s’arrêter ! Et comme la blogo littéraire propose toujours de nouveaux challenges passionnants, je suis prise dans la spirale infernale (à laquelle j’oppose très peu de résistance, je l’avoue). Alors, comme toujours, j’y pars en me disant que si je remplis un quart des objectifs, ce sera déjà ça de pris. Alors tentons l’aventure.

Lire la suite

Je résume : Ubu Roi

Auteur : Alfred Jarry.
Genre :
Théâtre, farce.
Dates de publication : 1896.
Courant philosophique : Théâtre de l’absurde, surréalisme.
Thèmes principaux :
– la satire & la parodie ;
– l’ambition & la convoitise ;
– la tyrannie & la répression .

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Lire la suite