L’Épée de Vérité 4, de Terry Goodkind

On ne se lasse pas et on continue notre périple aux côtés de Kahlan et Richard avec L’Épée de Vérité, tome 4 : Le Temple des Vents, de Terry Goodkind. Mon gros regret sur ce tome, c’est la présence très effacée de Zedd dans un premier temps, et la disparition totale de Chase dans un second temps. J’adore ces deux personnages, trouve qu’ils apportent un peu de fraîcheur à côté de nos deux héros tragiques un poil trop sérieux (mais ils ont des raisons de l’être, reconnaissons-le leur). Mais c’est assez bien contrebalancé par le développement du caractère des trois Mord-Siths qui entourent le Sourcier et révèle des aspects très intéressants (même si personne ne remplacera Zedd dans mon cœur).

cli8-1-2 - CopieUn mystérieux personnage parvient à infiltrer l’Aydindril et délivre à Kahlan un inquiétant message : Jagang a lâché sur eux un mal terrible et seule une trahison de Kahlan pourra les sauver. Richard refuse de croire à cette prophétie mais, bientôt, une épidémie de peste noire se déchaîne sur la cité.

Ligne horizontale

Épidémie & libération sexuelle

C’est avec une ironie un peu mordante que la réalité, parfois, rejoint la fiction. Lu en plein confinement, les échos de ce livre ont sonné étrangement à mes oreilles quand je me suis aperçue que l’ennemi de Richard et Kahlan, cette fois, était une épidémie de peste noire. Ennemi impalpable, qui tue sans distinction et qu’on ne peut combattre ni par la force ni par la ruse, cet adversaire est sans doute le plus redoutable que nos héros aient affronté jusqu’ici. Mais surtout, la faiblesse de l’Homme face à la maladie le renvoie à sa propre mortalité, lui rappelant son impuissance à contrer des évènements aussi dramatiques qu’une épidémie. Une impuissance que nous avons pu nous-mêmes ressentir ces derniers mois : malgré toutes les mesures mises en place, « la vie trouve toujours un chemin » (Jeff Goldblum – Jurassic Park) mais la mort aussi puisqu’elle en fait partie.

Pour une œuvre parue dans les années 80, je trouve la saga assez progressiste. Avec les Inquisitrices, Terry Goodkind n’hésite pas à donner du pouvoir, aussi bien magique que politique, aux femmes. Inquisitrices comme MordSiths, d’ailleurs, détiennent des pouvoirs qui effraient bien des hommes ; hommes qui ne cachent pas leur peur, voire leur soumission à ces pouvoirs qui les dépassent. Avec les 3 MordSiths qui entourent Richard dans ce tome et l’apparition d’une amie d’enfance de Richard, on découvre des personnages féminins très différents mais toutes marquées par leur empowerment : elles assument leur corps, leur féminité, leur sexualité mais aussi leurs choix, leur droit à décider et leur indépendance d’esprit. Ce tome est aussi celui qui nous fait découvrir le premier couple homosexuel de la saga, un couple loin de l’hypersexualisation putaclic mais au contraire très touchant et subtil dans sa construction. Même Kahlan, jusque là très soumise aux caprices de son corps à cause de son pouvoir, se réapproprie son corps, en acceptant de ressentir un désir purement charnel et sans attachement, véritable affirmation du droit à se faire plaisir sans avoir de comptes à rendre. Et enfin, la déviance est elle aussi représentée, avec le personnage d’un mystérieux tueur en série excité par le meurtre de prostituées, pour lesquelles le roman prend partie, rappelant que ce sont des femmes avant tout qui mérite le respect autant que tout être vivant.

Ligne horizontale

Le mot de la fin

Ce quatrième tome me fait comprendre pourquoi, même 20 ans après, L’Épée de Vérité conquiert toujours de nouveaux lecteurs et lectrices. Il faut dire que cette histoire n’a quasiment pas pris une ride. Il colle toujours un peu aux poncifs de la fantasy, bien sûr, mais beaucoup de sagas de fantasy moderne le font également afin de capter l’attention du lectorat facilement. Et l’originalité de ses thématiques, quant à elle, démontre une belle avance sur son temps dans laquelle on ne peut que se retrouver encore aujourd’hui. Comme toujours, un petit plaisir à lire, que je continuerai bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s