La Sélection 4 & 5, de Kiera Cass

       Il en faut vraiment beaucoup pour me convaincre d’abandonner une saga en cours. Si elle a su m’accrocher un tant soit peu et n’est pas trop longue, cela suffit à me donner envie d’aller jusqu’au bout. Tout simplement parce que je déteste le sentiment d’inachevé, j’aime aller au bout des choses. Et malgré les critiques que j’ai pu formuler à son égard (voir mon avis sur le tome 1, ou les tomes 2 & 3), La Sélection m’a divertit. J’étais donc curieuse de voir la direction que prendrait Kiera Cass dans les deux derniers tomes : L’Héritière et La Couronne. Et globalement, ce fut une bonne surprise. Cette saga ne marquera pas ma vie de lectrice, certes, mais cette continuation a su se renouveler pour retrouver un peu des bonnes idées du premier tome.

cli8-1-2 - Copie    America et Maxon sont mariés depuis des années désormais et ils ont une fille : Eadlyn. En âge de se marier, celle-ci préfèrerait pourtant garder sa liberté. Mais les problèmes politiques qui agitent le royaume lui imposent de trouver une solution pour redonner un peu d’espoir à son peuple. Et cette solution, à son grand dam, est d’organiser une nouvelle sélection pour trouver son futur prince.

Ligne horizontale

Retournement des genres & des situations

      Même si on ne peut pas parler de reverse gender à proprement parler, les rôles sont tout de même clairement inversés entre la trilogie originale et cette nouvelle duologie : on passe d’un homme devant choisir entre 34 candidates à une femme devant choisir en 34 candidats. Autrement dit, on passe d’une héroïne noyée parmi d’autres candidates et soumise au choix d’un homme, à une héroïne qui a tout pouvoir de décision sur une flopée d’hommes en attente de son choix. Même si le point est un peu trop forcé dans le roman, Eadlyn étant très consciente de son pouvoir et fière de son indépendance, le fait est qu’il y a une dimension plus féministe qui est appréciable. Alors certes, ce n’est pas un manifeste parfait pour l’égalité femmes-hommes mais ça reste un pas vers la représentation d’un univers dystopique capable de mettre une femme au pouvoir aussi bien qu’un homme. Et tout au long de ces deux tomes, on découvre une héroïne un peu jeune et immature du côté sentimental mais aussi très compétente et sûre d’elle dans la gestion de sa carrière politique.

     Ce qui m’aura beaucoup gâché la lecture des premiers tomes de La Sélection, c’était leur prévisibilité : entre deux prétendants, on devinait d’avance qui America choisirait. Il n’y avait donc plus vraiment d’enjeux, et les rebondissements sonnaient creux. Face à Eadlyn, on découvre cette fois une multiplicité des prétendants. Parmi ces prétendants, plus de choix acceptables engendrent plus de suspense quant à la décision finale de l’héroïne. Les rebondissements semblent ainsi moins forcés que dans les tomes précédents et permettent des retournements de situations mieux menés. Pour tout dire, j’avais même misé sur un autre prétendant que celui par Eadlyn. Même si on le sent finalement venir assez tôt à partir du début du dernier tome, cela prouve au moins que la fin n’était pas cousue de fils blancs et l’hésitation de l’héroïne palpable. En bref, une vraie raison de continuer à tourner les pages et de vouloir voir le dénouement.

Ligne horizontale

Le mot de la fin

    Ces deux tomes m’auront globalement davantage surprise que la trilogie originale. En retournant la situation, l’auteure aura réussi à me faire douter réellement quant à l’issue de la Sélection, ce qui n’était pas le cas avec l’histoire d’America. La saga, néanmoins, reste dans la même continuité d’une romance avec ses clichés habituels sur un fond dystopique trop peu exploité à mon goût. La Sélection ne restera donc pas gravée dans ma mémoire comme une saga littéraire inoubliable mais regagne quelques points de considérations avec ses deux derniers tomes, L’Héritière et La Couronne, pour me laisser le souvenir d’un bon divertissement, à lire pour se détendre sur la plage.

Une réflexion sur “La Sélection 4 & 5, de Kiera Cass

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s