Skin Trade, de G. R. R. Martin

       Parce qu’il n’est pas que l’auteur du célèbre Trône de Fer (Game Of Thrones, pour les plus cinéphiles), les éditions ActuSF ont réédité en cette fin d’année un polard fantasy écrit par George R.R. Martin : Skin Trade. Je les remercie chaudement de m’avoir donné l’occasion de découvrir cette petite perle du romancier. L’œuvre est courte, laisse un peu sur sa faim, mais est pleine de suspense et reflète bien la virtuosité de l’auteur pour les rebondissements sanglants.

cli8-1-2 - Copie       Willie Flambeaux, agent de recouvrement, demande de l’aide à une vieille amie, Randi Wade, détective, pour mener une enquête personnelle sur une série de meurtres particulièrement atroces. Mais cette enquête remue des souvenirs chez Randi dont le père policier a été tué dans des circonstances mystérieuses. C’est ainsi qu’elle se retrouve sur la piste de monstres bestiaux qu’elle a peur de nommer.

Ligne horizontale

 

Entre modernité & monstruosité

     George Martin aime mettre un coup de jeune à la fantasy et ça se voit une fois encore. Avec Le Trône de Fer, il reprenait les codes de la medieval fantasy pour mieux la dépoussiérer avec un cadre plus sombre et authentique. Avec Skin Trade, il reprend le motif ô combien usé du loup-garou pour le refaçonner à sa sauce et le remettre au goût du jour. En mêlant fantasy et polard, il brouille les frontières entre les genres pour faire de son récit une œuvre multiple, ancrée dans une époque si caractéristique du roman noir qu’elle en devient intemporelle et, par la diversité et l’ouverture de ses thématiques, également universelle.

      Avec ce récit, Martin en profite aussi pour remettre un coup de projecteur sur un thème cher à la littérature d’imaginaire : la monstruosité. Ici, la lycanthropie est présentée comme une identité à l’image d’une ethnie, d’une religion ou même d’un handicap, qui ne devrait pas être synonyme de discrimination. L’auteur en profite donc pour aborder le thème de la différence, de l’assimilation et du rapport à l’autre. Une très belle citation résume d’ailleurs tout l’esprit du livre à ce propos :
« — Mon père a été tué par un loup-garou. Tu es un loup-garou. Tu dois savoir quelque chose.
— Essaie de remplacer loup-garou par juif, ou diabétique, ou chauve, dans ta phrase, et vois si ça tient la route. Je ne dis pas que tu te trompes à propos de ton père […] mais même si tu vas jusque-là, tu dois te demander quel loup-garou est responsable. »
Ce livre ne parle pas seulement de loups-garou, il parle de minorités et de tolérance : les mauvaises actions d’une personne ou d’un groupe de personnes ne doivent pas être stigmatisantes de toute une communauté qui n’a rien à voir avec ça. Un message quand même très actuel pour un roman initialement publié dans les années 80 !

Ligne horizontale

Le mot de la fin

      George Martin continue à se distinguer par sa plume originale, au rebondissement inattendu et à la modernité aussi sanglante qu’actuelle. Et la magnifique édition offerte par les éditions ActuSF ne gâche rien au plaisir de redécouvrir Skin Trade, ce court roman oublié du maître de la fantasy moderne. On pourra chipoter sur un préambule destiné aux néophytes du genre, qui n’apprendra rien de bien nouveau aux fans de l’auteur. Mais on appréciera malgré tout sa présence, qui prouve (s’il en est encore besoin) que la fantasy aussi a droit à ses lettres de noblesse et à sa place dans les études littéraires d’aujourd’hui. Avec son message fort, sa plume acérée et son intrigue frissonnante, Skin Trade de George R.R. Martin peut se faire sans peine sa place parmi les incontournables du genre.

 

Une réflexion sur “Skin Trade, de G. R. R. Martin

  1. Ping : Skin Trade – George R. R. Martin – Les Notes d'Anouchka

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s