Je résume : Carmen, de Mérimée

Auteur : Prosper Mérimée.
Genre(s) :
nouvelle.
Dates de publication : 1847.
Courant(s) littéraire(s) : romantisme.
Inspirations : tragédie antique, roman picaresque.
Thèmes principaux :
– l’amour tragique ;
– la jalousie excessive ;
– l’obsession amoureuse ;
– les limites de la raison.

Attention : résumé complet avec spoilers de toute l’intrigue.

Chapitre I – Le narrateur commence sur une remise en question de l’emplacement de la bataille de Munda (Espagne) puis il raconte l’un de ses voyages archéologiques vers Cordoue. Son guide et lui cherchant une source, ils rencontrent un homme qui se prétend de la région mais le narrateur le devine étranger, le guide se méfie. Le narrateur pense qu’il s’agit d’un brigand recherché mais cela ne l’effraye pas et ils reprennent la route ensemble. Ils s’arrêtent à une auberge où don José est connu. Durant la nuit, le narrateur s’éveille et surprend son guide qui part à cheval chercher la récompense promise pour José. Le narrateur prévient José de fuir. Les policiers repartent bredouille et le narrateur se sépare de son guide bon ami.

Chapitre II – A Cordoue, le narrateur raconte le rituel du bain public des femmes chaque soir. Là, il rencontre la bohémienne Carmen, intriguée par sa montre. Curieux de sa sorcellerie, il la raccompagne chez elle, où elle lui lit la bonne aventure. Ils sont interrompus par José, Carmen lui conseille de l’égorger mais il n’écoute pas. Il renvoie le narrateur à son auberge, qui se rend compte du vol de sa montre. Il part peu de temps après pour Séville mais revient à Cordoue sur le chemin du retour. Il y apprend que José a été arrêté et sera pendu le lendemain. Il va le voir en prison, José le charge de donner sa médaille à une femme en annonçant sa mort sans en dire la façon.

Chapitre III – José raconte sa rencontre avec Carmen, alors qu’il était dans l’armée. Elle s’était battue, il devait l’arrêter  mais, charmé, il la laissa fuir. Puni, elle lui offrit de s’évader mais il y renonça. Rétrogradé, il la recroisa, ils passèrent la nuit ensemble mais elle lui reprocha son obéissance. Elle disparut quelques temps puis réapparut pour lui demander un service contre une autre nuit, qu’il n’aura pas. Elle disparut encore, il la chercha et la retrouva en compagnie d’un lieutenant qu’il tua. Carmen l’aida à fuir, le fit devenir contrebandier, il promit de ne pas révéler leur aventure. Il découvrit qu’elle était mariée. Leur bande attaquée, ne restèrent plus que José, Carmen, son mari Garcia et le chef de bande. Carmen partit faire des affaires. Lorsque José la retrouva, elle possédait une maison et profitait d’un riche anglais. Elle lui proposa une embuscade pour se débarrasser de l’anglais et du mari mais José tua ce dernier en défi singulier. Le chef et lui volèrent l’anglais et retrouvèrent Carmen. Ils montèrent une nouvelle équipe, Carmen et José s’affichèrent ensemble mais, libre, elle aimait flirter avec des hommes. Blessé, il voulut prendre une carrière honnête mais elle se moqua. Jaloux de sa rencontre avec le narrateur, il la frappa, elle dit lui pardonner mais fila retrouver un homme. Il alla la récupérer et lui proposa de partir en Amérique mais elle préférait mourir, disait ne plus l’aimer. Il la supplia mais elle ne céda pas et il finit par la tuer avant de se rendre.

Chapitre IV – Il s’agit d’une sorte d’étude sur le peuple des bohémiens en général, de leur culture et de leur langue.


À mettre en lien avec : Colomba, de Prosper Mérimée.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s