Washington

La quatrième ville de notre périple fait aussi partie de la trinité des villes dont on entend le plus parler sur la côte Est : Boston, New York et bien sûr Washington. Capitole, Maison Blanche et Lincoln Memorial sont autant de monuments dont on connaît le nom depuis toujours, aussi présents dans l’imaginaire collectif que notre Tour Eiffel nationale. Nos attentes étaient donc grandes pour la découverte de la capitale des États-Unis.

Jour 1 – 1er mai 2019

Nous arrivons à Washington le jour de la fête du travail (Labor Day, ici). Cet évènement, aussi dérisoire me semble-t-il quand je suis en France, me donne cette fois-ci le mal du pays. Cela fait déjà une semaine que nous sommes parties et l’absence de muguet est un tout petit élément déclencheur de ma nostalgie. D’autant plus que, malgré nos recherches, le pays qui est à l’origine de cette fête internationale ne semble pas vraiment le célébrer de quelque manière que ce soit.

Mais nous nous sommes requinquées grâce à Baltimore et notre séjour s’annonce sous les meilleurs auspices : mon hôte Airbnb m’a envoyé un message et nous pouvons accéder au logement plus tôt que prévu. Le bus nous dépose cette fois en plein centre-ville (prends-en de la graine, Baltimore !), le métro de Washington est le plus propre et le mieux indiqué que j’aie jamais vu (et quasiment désert en milieu de matinée) et malgré une côte assez difficile à gravir, nous arrivons en moins de 15min de marche à notre nouveau logement.

Washington tel (9)
Notre Airbnb à Washington

Niveau pur style à l’américaine, cet Airbnb se pose là. Nous avons la chance de disposer de tout l’étage du rez-de-chaussée pour nous, avec une magnifique chambre, un micro-ondes (pas d’accès à la cuisine, cette fois) et une nouvelle salle-de-bain privative avec baignoire (le grand luxe après des journées éreintantes !). Nos hôtes nous ont même laissé des bouteilles d’eau et des biscuits pour nous accueillir. Assurément, si je devais choisir mon logement préféré de tout le séjour, pour moi, ce serait celui-ci (mon amie, elle, garde une préférence pour celui de Baltimore). On est un peu excentré du centre-ville (obligé pour avoir un prix raisonnable) mais le métro de la ville est tellement efficace pour un coût raisonnable (2$50 le trajet en moyenne) que ce n’est pas une gêne.

Pour une fois que nous arrivons tôt et en forme dans une nouvelle ville, nous décidons de profiter du reste de la journée. Nous déposons donc nos sacs-à-dos et repartons aussitôt vers un quartier excentré que nous voulions voir à Washington : Georgetown et sa fameuse université réputée avoir un petit air de Poudlard. Sortant du métro vers midi, nous faisons une petite pause déjeuner en repérant un fast-food à deux pas de là, BTS Burgers, qui propose un menu midi pas cher et les meilleurs burgers que nous ayons goûté de notre séjour, à base de produits frais et avec cuisson au choix.

De là, nous choisissons de suivre une grande route qui traverse Georgetown jusqu’à remonter vers l’université. Le quartier est vraiment super agréable. D’une rue très commerçante, avec beaucoup d’enseignes qui nous parlent (Footlocker, Sephora, L’Occitane (!!), Häagen Dazs, Ben & Jerry’s…), nous passons à une pure rue résidentielle, où les seules portes qui ne sont pas des habitations sont des clubs étudiants. On m’a vendu Georgetown comme un quartier de charme et, clairement, ça l’est. Les maisons sont magnifiques, parmi les demeures les plus fortunées que nous ayons croisées jusque là, les façades colorées et les jardinets à l’avant ont ce côté typique américain que nous adorons et les larges avenues nous laissent profiter de la vue.

Washington (12)Washington (15)

Après une pause café en cours de route (parce que la route monte quand même beaucoup !) où nous croisons quelques lycéennes en uniforme, nous arrivons bientôt à la Georgetown University. Même si elle n’égalera jamais la magie de Poudlard à mes yeux, je comprends la petite ressemblance qu’on lui accorde. Elle a la grandeur de l’ancien tout en conservant une sorte de charme simple, sans prétention, dû à la pierre sombre. Entourée de parcs et de bâtiments plus modernes, elle forme un vaste campus dans lequel il doit faire bon étudier. Mon campus universitaire parisien n’avait clairement pas autant de panache !

Washington (19)Washington (29)Washington (24)

Ce sera tout pour nous aujourd’hui. Nous rentrons tranquillement au logement et dînons de plats réchauffés au micro-ondes avant de dormir tôt afin d’être au taquet pour notre grand défi (et grande attente !) de demain : l’immense National Mall, un parc au centre de la ville reliant les plus fameux monuments de Washington et une vingtaine de musées. J’ai déjà hâte !


Jour 2 – 2 mai 2019

Réveil de bonne heure pour une fois car nous avons un petit planning bien chargé pour aujourd’hui ! Visiter le National Mall, mine de rien, ce n’est pas une mince affaire tant le lieu est chargé de trucs géniaux à voir. Après un petit déjeuner rapide, nous prenons donc le métro et arrivons en moins de 20min à la Terre promise. Au loin, nous apercevons déjà le Capitole et nous dirigeons par là… Mais sommes distraites sur le chemin par l’Air & Space Museum dans lequel nous ne pouvons nous empêcher d’entrer ! Le musée est juste gigantesque, des répliques grandeur nature d’avions et de sondes spatiales sont présentes partout, des salles à thèmes nous plongent dans des ambiances de toutes sortes et de petites expériences vidéo-ludiques font s’amuser petits et grands. On était sensées passer rapidement dedans pour ne pas perdre de temps sur les autres visites mais, en vrai, difficile de ne pas courir dans tous les sens comme les nombreux enfants présents. C’est vertigineux et follement amusant.

Washington (35)Washington (38)Washington (45)Washington (57)Washington (59)

Enfin extraites de la tentation d’explorer toutes les salles de l’Air & Space Museum, nous ressortons face au musée d’art et remettons cap à tribord (droite, pour les néophytes) vers le Capitole. Plus nous nous approchons, plus il est grandiose. C’est notre premier grand monument de Washington, vu et revu dans 150 000 films et séries (j’exagère à peine !) et il impressionne encore plus en vrai, dans sa blancheur éclatante au soleil. À l’heure où nous arrivons (~10h), la foule n’est pas encore bien compacte devant le bâtiment, ce qui nous permet d’en profiter au maximum. Et, en nous retournant dos au Capitole, c’est une magnifique vue sur tout le National Mall jusqu’au Washington Monument qui s’offre à nous (juste un peu gâchée par de nombreux travaux en cours, malheureusement, qui ne me permet par de vous présenter de photo potable).

Washington (65)Washington (70)

Le bout du Mall atteint, c’est demi-tour pour un arrêt prévu juste à côté, au United States Botanic Garden, d’immenses serres recelant de nombreuses variétés de plantes. C’est sans doute moins impressionnant à voir, car moins dans l’ambiance « découverte américaine » comme on se la représente mais j’adore me balader au milieu de cette nature luxuriante et découvrir les compositions mises en œuvre par les jardiniers-paysagistes. La chaleur des serres tropicales est étouffante donc nous n’y traînons pas trop mais une serre uniquement consacrée aux orchidées me fait irrésistiblement penser à ma maman qui les adore.

Washington (80)Washington (81)Washington (89)Washington (92)Washington (96)Washington (99)Washington (100)Washington (103)

À mi-chemin entre le jardin botanique et le retour à l’Air & Space Museum, nous décidons de visiter un dernier musée ce matin-là : le National Museum of the American Indian. Entre Histoire, traditions et folklore divers, le musée nous instruit conséquemment sur une culture que nous connaissons en fait bien peu. Bien loin des clichés trop souvent véhiculés, le musée tente de nous plonger dans une culture profonde et millénaire. J’ai particulièrement apprécié les petites histoires animées nous racontant quelques mythes fondateurs du peuple amérindien, douces et pleines de poésie. Le musée est immense, réparti sur 4 étages. Je pense qu’une bonne demi-journée serait nécessaire pour tout voir. Pour notre part, nous n’en sélectionnons que 2 avant d’aller déjeuner.

Washington (109)Washington (110)Washington (113)Washington (114)Washington (124)

Le déjeuner est un petit bout de paradis : un stop aux nombreux food-trucks installés non loin (ce n’est pas ça qui manque aux US…) et nous nous installons à l’ombre d’un grand arbre dans l’herbe du National Mall, un bonheur. Nous craquons même pour un gobelet chacune de glace pillée au sirop à un camion de glace tout proche (les fameux, avec la petite musique et tout) avant de repartir, rafraîchissement nécessaire face aux 30°C qui tapent fort cet après-midi !

Notre étape suivante est le Smithonian Castle. Ce n’est pas vraiment un lieu à visiter mais juste à voir de l’extérieur : cet immense château de brique rouge est le siège de la Smithonian Institution, centre de recherche créé par le scientifique James Smithon qui lui a donné son nom.

Washington (130)Washington (131)Washington (137)

Après un petit arrêt toilettes au Visitor center qui se trouvait sur notre chemin, nous nous rendons compte que le temps tourne au vinaigre. Alors que nous mourrions sous les assauts du soleil 10min plus tôt, voilà que le ciel a soudainement tourné au gris menaçant. Mais nous sommes désormais à deux pas du Washington Monument et voulons finir notre tour du National Mall avant de rentrer. Nous misons donc sur la chance et nous hâtons avant que la pluie ne tombe. C’est devant un ciel gris et orageux que nous découvrons le fameux monument. Ce ciel lourd et menaçant ne lui donne que plus de force, de prestance. Nous sommes impressionnées mais ne traînons pas : le vent commence à se lever, nous comprenons bien que le temps est compté avant la pluie.

Washington (145)Nous filons donc vers la Maison Blanche, qui nous semble tout près. Mais finalement, elle n’est pas si proche que ça et la pluie nous rattrape. D’abord modérée, elle enfle progressivement jusqu’à virer au véritable déluge. Alors que nous avions trouvé refuge sous un arbre (aucun abri n’étant disponible à proximité), nous nous rendons bien compte que cela commence à ne plus suffire. Nous sommes à moitié trempées et avons froid (je viens de guérir, par pitié, ne me refaites pas tomber malade !). Nous repartons donc au pas de course en sens inverse, jusqu’à la boutique au pied du Washington Monument. Mais même en courant, ça nous prend presque 10min ; nous arrivons donc trempées à l’intérieur.

L’intégralité de nos vêtements dégorge d’eau, au point que nous pouvons les essorer à la main. Et le métro le plus proche pour rentrer est encore à 10min à pied. Nous ne savons que faire. Au bout de 20min à attendre sans amélioration et moi qui grelotte à nouveau, nous décidons que c’est assez : nous repartons. De nouveau, c’est la douche. Nous croisons des joggeurs à moitié nus là-dessous et nous demandons comment ils font. Mais après quelques minutes, ça se calme enfin (si nous avions su, nous aurions attendu…) et nous atteignons le métro. Nous rentrons lessivées au logement, nous nous changeons vite et demandons l’autorisation de faire une lessive immédiatement. Notre hôte, juste adorable, nous explique comment fonctionnent les machines avec empressement. Réchauffées, avec un dîner dans la chambre et des vêtements propres, nous rions enfin du stress vécu quelques heures plus tôt. Nous avons une nouvelle anecdote à raconter et échapperons même au coup de froid qui nous faisait tellement peur après mon début de séjour ! Voilà comment une averse violente peut se transformer en véritable apocalypse quand on est deux voyageuses perdues en terre inconnue…


Jour 3 – 3 mai 2019

Aujourd’hui, nous devons quitter Washington à 23h, via le bus de nuit pour aller à Boston. Après l’échec d’hier après-midi, il est pour nous hors de question de partir sans avoir fini la balade du National Mall. Après tout, il nous reste encore la White House et le Lincoln Memorial à voir, deux vrais incontournables ! Nous nous arrangeons donc avec nos hôtes (décidément adorables) pour laisser nos sacs à dos chez eux pour la journée et rejoignons la station de métro par laquelle nous nous étions lâchement enfuies la veille.

Le chemin jusqu’à la Maison Blanche est effectivement assez long… (~30min) Et finalement décevant. On voit la maison de loin, derrière 15 000 grillages qui gênent la vue, et elle est nettement moins impressionnante que le Capitole, par exemple. C’était à voir, nous l’avons vue, mais nous n’en garderons pas un souvenir impérissable.

Washington (149)Nous reprenons la balade à travers le Parc commémoratif et notamment son charmant Constitution Garden, croisons le miroir d’eau et arrivons enfin (après 45min de marche et d’arrêt pour voir les canards) au Lincoln Memorial. Celui-là, par contre, il tient bien ses promesses. Imposant, il se pose là en plein milieu du paysage et nous en met plein la vue. Malgré les hordes de touristes en balade comme nous, la solennité de Lincoln sur son siège me met une bonne claque. Et la vue depuis le haut des marches, sur le miroir d’eau et, au loin, le Wahshington Monument qui se reflète, nous laisse pantelantes. Nous passons un bon moment assises là à admirer la vue, ne parvenant à réaliser totalement ce qui nous arrive. Nous sommes là, bien là, et ne pouvons y croire.

Washington (151)Washington (154)Washington (155)Washington (156)Washington (160)

Sur le retour vers le centre-ville, nous croisons également un jardin commémoratif qui n’était pas au programme. Le World War II Memorial, comme nous l’apprendra plus tard notre carte du National Mall. C’est un espace super paisible, surtout par une jolie journée ensoleillée comme celle-ci. Un point d’eau avec fontaine est entouré de dizaines de piliers représentant chacun un État des États-Unis. Nous nous amusons à repérer ceux que nous avons déjà traversés durant ce voyage. Et deux grandes portes au nom des deux océans entourant le continent américain se font face. Un très beau mémorial plein de symboles. Affamées, nous n’y faisons néanmoins qu’une pause brève et reprenons notre longue marche jusqu’à un centre commercial repéré plus tôt.

Washington (164)Washington (165)Washington (167)

Après un bon déjeuner au food-court du centre commercial L’Enfant Plaza (qui est aussi doublé d’une station de métro bien pratique, dans laquelle se rejoignent de nombreuses lignes), nous nous faisons quelques frayeurs face à un ATM (distributeur automatique) qui refuse nos cartes de crédit alors que nous sommes quasiment à sec de liquidités (moins de 40$ pour moi, avec encore une semaine de séjour !). Heureusement, un second ATM finit par accepter la carte de mon amie et nous sauver la vie (ou c’est l’impression que ça nous donne), tandis que la mienne reste totalement inutile et mon service client injoignable (pour preuve, malgré mon message pressant, ils ne m’ont toujours pas répondu à ce jour !). Ça nous a pris une bonne heure, mais nous sommes soulagées d’un coup et nous nous accordons une boisson fraîche au Starbucks Washington tel (21)(ainsi que quelques délires sur la façon de claquer notre argent, maintenant que nous sommes de nouveau riches…) avant d’aller récupérer les sacs que nous avions promis de reprendre à 17h. Avec nos visites, beaucoup de marche à pied, un déjeuner tardif et tous nos aléas d’ATM, il est déjà 16h. Nous n’en verrons donc pas vraiment plus de Washington.

Une fois récupérés, les sacs à dos pesants nous clouent à la gare de départ pour ce soir. Nous laissons donc filer le temps là-bas en bouquinant, jouant sur nos portables et dînant au food-court de la gare (Lotus Express -copie quasi exacte du Panda Express- pour moi, et poulet frit pour mon amie ; rien de bien marquant, donc) avant que l’heure bénie du bus n’arrive

Nous embarquons enfin à 23h12 pour un très long trajet jusqu’à Boston. Quelque part, pour nous, c’est le début de la fin. Nous en sommes déjà à la deuxième moitié de notre voyage, nous sentons la fin se profiler peu à peu. Nous profitons donc de chaque instant pour se graver des souvenirs plein la tête.


       Que faire à Washington ?

Capitale fédérale des États-Unis, Washington ne manque certainement pas de choses à voir ! Nos 3 petites journées sur place nous ont vraiment laissé sur notre faim et nous vous conseillons d’y consacrer autant de temps que votre voyage vous le permet. Entre autres, je recommande particulièrement :

  • La remontée du National Mall, avec arrêt aux principaux monuments : le Capitole, le Smithonian Castle, le Washington Monument, la Maison Blanche et le Lincoln Memorial.
  • Côté musées, profiter de l’accès gratuit pour voir au moins l’Air & Space Museum et le National Museum of the American Indian qui sont géniaux. Le Botanic Garden est à réserver aux amoureux des plantes. Si nous en avions eu le temps (et sans interruption de la pluie), j’aurais également adoré voir le National Museum of Natural History, la Freer Gallery of Art et le National Museum of African Art. Mais il y en a une vingtaine en tout, alors c’est à sélectionner à l’avance selon vos goûts. Les musées sont très grands, comptez donc 2h minimum par visite (même sans tout faire dedans).
  • L’amoureuse des animaux (et grande enfant) que je suis aurait aussi adoré faire le zoo. Il fait partie de la Smithonian Institution donc est gratuit également mais assez excentré du centre-ville, loin du National Mall, prévoir donc de prendre le métro pour y aller.
  • Le quartier de Georgetown et son université, qui vous donnera un bel aperçu des chics quartiers résidentiels à l’américaine.

     Où manger ?

Nous n’avions pas repéré de spécialités culinaires propres à Washington avant de débarquer dans la ville, je n’ai donc pas d’adresses typiques à vous recommander. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à les partager ! Nos deux seuls repas à l’extérieur étaient :

  • Le BTS Burger, du bon burger américain avec des ingrédients ultra-frais, gourmands et avec choix de la cuisson pour le steak, avec un menu intéressant à moins de 10$ le midi.
  • Les food-trucks près du National Mall, derrière l’Air & Space Museum. Ils sont très nombreux, il y en a donc pour tous les goûts. J’y ai goûté un délicieux burger à l’avocat et le must, c’est quand même le plaisir de déguster ça sur la pelouse du Mall.
Publicité

6 réflexions sur “Washington

    • Au final, même le déluge n’est pas à regretter : ça ne fait jamais qu’une anecdote de plus à raconter ! Washington est ma ville préférée de la côte Est, là où j’ai passé ma plus belle journée à arpenter le National Mall ^-^

      Aimé par 1 personne

    • Je comprends ! C’était loin d’être ma priorité de voyage aussi, la culture américaine n’étant pas celle qui fait le plus rêver selon moi, mais au final je n’ai vraiment pas de regret car j’ai été bien charmée par l’ambiance propre à chaque ville.
      Après, si je devais y retourner, je pense que ce serait soit plus à l’ouest pour les paysages sauvages (canyons, parcs naturels…), soit en Louisiane pour découvrir le berceau du jazz et le bayou car mon seul vrai manque du voyage a été de sortir de ce côté très urbanisé de la région malgré toutes les beautés qu’on a vu ^^

      Aimé par 1 personne

    • J’avoue que ce ne sera pas ma priorité avant un moment de repartir aux États-Unis, d’autres envies de voyages passent avant pour l’instant. Mais je retiens l’idée, très clairement^^

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s