Philadelphie

     Seconde étape de notre voyage américain, Philadelphie se situe à 2h de bus au sud de New York. La ville étant assez petite, nous avons choisi de n’y rester que 2 nuits. Mon état plus que lamentable suite au gros coup de froid attrapé à Central Park (cf. mon article sur New York pour plus de détails) a pas mal ralenti le rythme de nos visites. Mais nous avons tout de même pu voir l’essentiel de ce qui nous tentait à Philadelphie (à quelques malheureuses exceptions près).

Jour 1 – 27 avril 2019

      Nous arrivons à Philadelphie vers 13h et décidons de faire le trajet à pied vers notre logement avec les lourds sacs-à-dos tant que nous sommes encore à peu près fraîches. Ce sont 20 bonnes minutes de marche qui nous attendent, mais la journée est belle donc c’est l’occasion de profiter d’une première rencontre avec la ville. Philadelphie est une petite ville charmante après la folie de New York. Elle est très étendue, à l’américaine, avec beaucoup plus de quartiers résidentiels que de buildings, et semble agréable à vivre avec ses larges rues et sa circulation très modérée. Il fait beau quand nous arrivons, ce qui fait que nous croisons pas mal de gens qui se déplacent à pied et nous passons au milieu du quartier italien qui propose des étals de fruits et légumes frais dans une ambiance détendue et conviviale super agréable. Des files d’attentes immenses nous surprennent devant certains commerces : les philadelphiens (?) semblent avoir un engouement particulier pour les endroits à la mode.

     Notre logement n’étant disponible qu’à partir de 16h, nous nous arrêtons pour déjeuner à l’une des plus fameuses adresses de la ville (et à deux pas de notre logement !) : Geno’s Steaks. Là-bas, ils servent la spécialité de la ville : les Philly’s Cheesesteak, des sandwichs à la viande passablement gras. C’est un petit resto qui sert uniquement via une fenêtre à laquelle on prend commande (façon drive-in sans voiture), avec quelques tables de pic-nique installées sur le trottoir. La file d’attente est énorme et finit carrément en plein milieu de la route ! C’est vraiment the place to be. Heureusement, le service est rapide. Mais pour le coup, mon amie avait (étonnement) mangé de bien meilleurs cheesesteaks lors d’un ancien séjour à Los Angeles et moi, pour une première découverte, je trouve ça ok mais sans grand intérêt. Petite déception pour cette spécialité locale, donc. Mais au moins, on a testé.

     L’estomac plein, nous repartons pour une très courte marche vers notre logement, à 2min à peine de là. Sur le trottoir d’en face, nous croisons le principal concurrent de Geno’s : Pat’s King of Steaks. La file est toute aussi grande ; c’est quand même fou un tel succès pour un plat si simple ! Arrivées au logement, les ennuis commencent… Malgré mes messages envoyés bien en avance, notre hôte ne nous a pas fait parvenir les informations pour entrer dans le logement avant que nous descendions du bus. Et sans wifi, impossible de les récupérer. Après 30 bonnes minutes de galère devant un bâtiment qui semble abandonné (avec une pancarte « à vendre »),un bon coup de stress, 3 coups de fil et d’innombrables tentatives de connexion à internet infructueuses… Nous entrons enfin (soulagement intense !) et pouvons déposer nos affaires dans la chambre qui nous est allouée.

Pas de chance cependant : nous sommes tombées sur une sorte d’ « hôtel AirBnB » où 3 chambres de voyageurs se partagent les espaces communs. Si vous voyagez avec AirBnB, je vous déconseille ce genre d’endroits car ils sont souvent assez sales du fait de passages de nombreuses personnes pour de courts séjours. Personne n’y vit de façon pérenne (ce qui est supposément illégal, d’ailleurs, mais contourné par le frère du loueur qui vit un étage plus bas) et le ménage est généralement fait par un agent d’entretien une fois par semaine (mais là, j’avais des doutes). Notre chambre est poussiéreuse, les miroirs crasseux, la cuisine envahie de fourmis et le micro-ondes couvert de graisse. Et la salle de bain est tout aussi salle avec des moisissures dans la douche et une absence de PQ… Bref, ce n’est pas invivable, mais vous n’avez clairement pas envie de prendre vos aises là-dedans. Nos 2 premiers AirBnB cumulent de malchance, heureusement que ça va s’améliorer (laaargement !) sur la suite du séjour.

Face à cet état des lieux peu ragoûtant, nous décidons de poser les sacs et de plutôt repartir faire un premier tour de la ville. Nous décidons de couper à travers le quartier où nous sommes logées pour aller nous balader au bord du Delaware, la rivière qui borde la ville. L’accès est difficile à trouver mais nous finissons par dénicher de charmantes petites berges aménagées qui donnent un air de plage en plein milieu de la ville. Je trouve le concept carrément génial. Nous y croisons d’ailleurs beaucoup de riverains venus promener le chien, faire un footing ou bouquiner sur le sable. Une ambiance surprenante de calme. Puis nous remontons un peu le rivage à pied jusqu’à avoir une jolie vue sur le Ben Franklin Bridge.

Philadelphie (5)Philadelphie (7)Philadelphie (9)Ensuite, nous filons rejoindre le centre-ville, ignorons pour aujourd’hui le quartier historique prévu pour demain et essayons de rejoindre à temps le One Liberty Observation Deck afin d’y admirer un coucher de soleil par ce temps superbe. Arrivées à 19h35 là-bas, petite frayeur lorsque l’agent d’accueil nous explique que le bâtiment ferme dans 25min et que nous nous méprenons en comprenant qu’il y a 25min d’attente (beaucoup trop pour voir le coucher de soleil !). Heureusement, nous comprenons finalement, nous acquittons des 15$ d’entrée et montons profiter de ces 25min absolument magiques. Nous y aurions bien traîné davantage encore, pour une belle vue de nuit illuminée par les lumières de la ville, mais les employés ont bien le droit de se reposer aussi après tout. En descendant, nous croisons le superbe hôtel de ville éclairé pour la nuit. Nous rentrons au logement ce soir-là avec des étoiles plein les yeux malgré la fatigue.

Philadelphie (26)Philadelphie (32)Philadelphie (23)Philadelphie (44)Philadelphie (46)


Jour 2 – 28 avril 2019

Une bonne nuit de repos plus tard pour cuver un peu mes microbes (21h30-10h30, quand même !), je me sens un peu mieux et nous voilà reparties pour l’exploration de Philadelphie. Programme chargé en marche aujourd’hui puisque nous avons prévu de visiter le quartier historique avant de remonter à pied la longue avenue jusqu’au Museum of Art, aka les marches de Rocky (impossible à rater pour moi !).

Nous partons si tard (mea culpa) que notre premier arrêt en centre-ville est pour déjeuner, dans un restaurant de la chaîne Panda Express que nous souhaitions tester. Et comme si c’était un signe, en sortant de là pour rejoindre le quartier historique, notre regard est attiré par une lanterne rouge non loin : nous voilà tombées sur le Chinese Lantern Festival, évènement annuel qui doit commencer quelques jours plus tard mais dont nous pouvons déjà visiter les premières installations. Ce n’était pas du tout prévu au programme, mais nous nous laissons subjuguer une petite heure par cette jolie surprise.

Philadelphie (101)Philadelphie (62)Philadelphie (75)Philadelphie (97)Nous passons ensuite quelques heures à déambuler dans le Parc national historique de l’Indépendance, lisant les panneaux relatant des bouts d’Histoire américaine, puis passant par l’Independance Hall et la fameuse Liberty Bell fendue. Ce lieu chargé d’Histoire nous laisse coites. On sent la forte empreinte historique qui s’en dégage, toute la solennité du lieu, bien que nous aurions aimé être davantage renseignées avant de nous rendre sur place, nos connaissances sur l’Histoire américaine étant finalement assez limitées.

Nous prolongeons notre marche du côté du City Hall, toujours aussi beau de jour, et rejoignons le LOVE park, pour une seconde LOVE statue après New York, sans doute la plus connue de la côte Est.

Il ne nous reste ensuite plus qu’à marcher pour remonter l’immense avenue diagonale qui relie le centre-ville au Museum of Art.Sur l’avenue, plusieurs parcs et plein de beautés architecturales, dont une AMOR statue, le palais de justice, la basilique Saint Peter and Paul, la Parkway Central Library, le Shakespeare Memorial, la Barnes Foundation et bien d’autres. De nombreux drapeaux, également, suspendus aux lampadaires et bordant toute l’avenue, nous permettent de nous amuser à essayer de reconnaître à quels pays ils appartiennent tout au long de notre marche, aidant ainsi le temps à passer beaucoup plus vite.

Philadelphie (111)Philadelphie (112)Philadelphie (117)Philadelphie (119)Philadelphie (125)Philadelphie (130)Et enfin, l’arrivée au musée, avec à son entrée une immense fontaine, à son pied une statue de Rocky devant lesquels les touristes font la queue et à son sommet un musée quasiment délaissé par rapport à la fréquentation de ses marches (Shazam ! nous ment allègrement en prétendant que les héros arrivent à s’y installer quasiment seuls, d’ailleurs). Les marches gravies, nous nous installons là un moment pour admirer la vue sur la ville.

C’est une sensation très étrange que de se tenir assises à l’emplacement même où nous avons vu nos héros s’installer sur grand écran. J’ai beaucoup de mal à me détacher de ce lieu incroyable qui me donne l’impression de donner vie à ces personnages de légende (bon, après j’ai peut-être quelques hallucinations dues à la fièvre et aux médicaments aussi…). Autour de nous, plein de fans se baladent avec des T-shirts de Rocky, des gants de boxe (!!), posent les bras en l’air ou gravissent les marches en courant (parfois en faisant jouer Eye of the tiger à leurs téléphones pour y être totalement). En vrai, les marches ne sont pas bien hautes donc l’exploit est minime (c’est plutôt l’avenue entière qu’il faudrait remonter en courant en plus des marches pour s’entraîner vraiment) mais l’exaltation commune est belle à voir. On partage tous un petit bout de culture commune ; la pop-culture (culture populaire) n’a jamais aussi bien porté son nom.

Philadelphie (137)Philadelphie (139)Philadelphie (144)Encore fatiguées (et malade, pour la moitié d’entre nous), nous décidons de rentrer après cela. Cependant, l’heure de marche jusqu’au logement nous paraît insurmontable, aussi cherchons-nous (en vain) un bus pour rentrer (sans savoir lequel va jusqu’à notre quartier, c’est compliqué). Finalement, nous sommes remontées jusqu’au City Hall (encore lui !) où nous trouvons notre Graal : le métro.

Tel USA (40).jpg

Il est hyper mal indiqué et l’agent de service ne nous est d’aucune aide, mais un agent d’entretien bien plus agréable nous indique la bonne direction et nous finissons par atterrir à quelques blocs seulement de notre logement (le côté très carré des rues aide grandement à se diriger) pour profiter d’un repos bien mérité. Je finis la soirée avec un plat typiquement américain : le mac&cheese. Gras et gourmand à souhait, c’est le parfait plat-réconfort pour les jours de grosse fatigue.


Jour 3 – 29 avril 2019

Nous nous levons plus tôt aujourd’hui. La crasse ambiante ne nous donne qu’une envie : fuir de là au plus vite ! Nous endossons donc les sacs-à-dos toujours aussi lourds de bon matin et nous mettons aussitôt en route pour notre prochaine destination. Nous n’en avons que pour environ 2h en bus alors nous préférons déjeuner directement là-bas. Baltimore, nous voilà !


       Que faire ?

Philadelphie est une ville relativement petite, qui se laisse visiter à pied assez facilement pour peu que vous ayez chaussé de bonnes baskets. Parmi les lieux à voir, je recommande particulièrement :

  • Le Parc national historique de l’Indépendance, qui vous fera une bonne petite balade, passant par les bâtiments emblématiques de la ville, et vous permettra de faire un peu le point sur vos connaissances de l’Histoire américaine.
  • L’Independance Hall et la Liberty Bell, deux lieux impressionnants et chargés d’Histoire, toujours dans ce même parc.
  • Le City Hall, un bâtiment magnifique qu’on peut traverser. Si grand qu’on se demande quand même un peu comment font les gens pour y travailler. À voir de jour comme de nuit.
  • Une ballade le long de la rivière Delaware, très belle par un jour ensoleillé. Si vous montez plus au nord que nous, vous devriez aussi trouver de très jolis parcs depuis lesquels admirer un coucher de soleil sur l’eau, par exemple.
  • Monter au One Liberty Observation Deck, qui offre une vue époustouflante sur la ville pour un coût autrement moindre qu’à New York (15$ à Philly contre plus de 40$ à New York).
  • Gravir les « marches de Rocky » au Museum Of Art. Même pour les non-fans, comme l’amie qui m’accompagnait, ça reste un formidable point de vue sur la ville.

       Où manger ?

Nous n’avons testé qu’une seule adresse à Philadelphie, un peu décevante qui plus est. Vous pouvez tout de même aller vous y faire votre propre avis sur la spécialité locale :

  • Geno’s Steaks, pour tester le fameux Philly’s Cheesesteak, la spécialité de la ville. Ce n’est pas transcendant, un peu de viande bien grasse au milieu d’un bout de pain, mais au moins vous saurez.

 

Publicité

13 réflexions sur “Philadelphie

    • Ayant assez peu voyagé en Airbnb avant ce séjour, je n’étais jamais tombée sur des hôtes négligents et clairement, je me méfierai plus à l’avenir ! C’est tout sauf agréable >< Mais au moins, maintenant, je suis une airbnbeuse chevronnée, je peux dire que j'ai vu tout et son contraire pendant ce voyage x)
      Heureusement que j'ai trouvé des médocs efficaces, ça m'a permis de garder un bon souvenir de la ville malgré les hauts et les bas^^

      J’aime

  1. Je suis seulement allée à Philadelphie pour une escale donc je n’en n’ai rien vu, mais tu m’as fait trop envie avec les marches de Rocky et les sandwich!! Je pense que pour 2/3 jours effectivement ça peut être cool d’aller visiter! Ça donne très envie en tous cas (sauf ton air bnb haha)

    Aimé par 1 personne

    • Pour le coup, vu la taille de la ville, je pense que ça peut valoir le coup de même juste faire une « escale longue » (style 24h). Tu ne verras sans doute pas tout, mais ça te laisse le temps d’avoir un aperçu de la ville sans faire tout un détour pour ça !
      Si on en avait pu, j’aurais adoré voir Chicago où on a fait escale aussi (mais moins de 2h). Après, je me dis que je ferais bien les USA par « bandes verticales » successives d’est en ouest + une horizontale en bas pour tout voir :p (Bon, ça fait quand même 5/6 voyages facile à prévoir, par contre… xD)

      Aimé par 1 personne

    • Oui ça peut être super comme idée! Mon copain a trop trop envie d’aller à Chicago (limite y vivre mais moi j’aime pas les tempêtes de neige haha). Ca doit être super comme vilel à visiter.
      En plus de New York j’ai été à Miami 3 mois et on a visité un peu les keys c’était cool mais pas fou (en même temps j’y étais pas vraiment pour les vacances). Et sinon j’ai été 3 mois à San Diego et là ça a vraiment été un gros coup de cœur pour la ville; on avait retrouvé des amis quelques jours à Los Angeles et j’avais bien aimé aussi.

      Aimé par 1 personne

    • Merci de prendre le temps de me lire, je sais que c’est long ! ^^
      On n’est vraiment mal tombées sur nos premiers Airbnb et beaucoup mieux sur les suivants, en fait. Je pense que New York est vraiment une ville trop chère pour avoir un bon rapport qualité/prix proche du centre-ville (il faut rogner sur l’un des 3 critères, forcément^^’) et on a juste fait le mauvais choix pour Philadelphie, on ne se refera plus avoir sur ce genre de logements ! Heureusement que les 3 autres logements ont réussi à nous redonner le sourire, sinon je crois que ça m’aurait un peu dégoûtée du site qui est pourtant très pratique pour partir en low cost.

      J’aime

    • Oh ! Je ne connaissais pas ! Si j’avais su, en effet, j’y serais bien allée… Mais vu le peu de temps qu’on avait, je crois qu’on aurait dû renoncer au Museum of Art pour y aller et je l’aurais regretté aussi ! Pour un autre passage un jour, peut-être ^-^ Merci du conseil 😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s