Le Don du loup 2, Anne Rice

         Après tout le temps qu’il a passé à traîner dans ma PAL, je me suis enfin décidée à lire ce second tome des Chroniques du Don du loup : Les Loups du solstice. Le début du premier tome, très poussif, m’avait un peu découragée et je dois dire que le phénomène s’est reproduit une nouvelle fois. Difficile donc, pour moi, de ressortir très exaltée de cette duologie mais heureusement, la plume d’Anne Rice sait se rattraper avec sa façon de sonder la nature humaine à travers ses histoires de « monstres attachants ».

challenge imaginaire 7

       Reuben est désormais un Homme-Loup à part entière, les Gentlemen distingués ayant emménagé avec lui et Stuart à Nideck Point pour parfaire leur éducation. Mais la vie de loup-garou pose encore quelques problèmes avec Reuben qui se débat avec sa conscience, doit gérer une ex envahissante, une nouvelle amante à protéger et la mort de Marchent qui se met à lui apparaître sous la forme d’un fantôme visiblement effrayé et bouleversé.

Ligne horizontaleIntrospection & contemplation

        Dans ce second et dernier tome de la duologie du Don du Loup, Anne Rice demeure fidèle à elle-même et à ses thèmes de prédilection. Ses héros immortels s’interrogent sur leur nature et nous font partager leur introspection au fil de leurs aventures et de leurs rencontres. Marchent, personnage décédé dans le premier tome, réapparaît ici sous forme de fantôme, nous permettant même de nous interroger sur la nature de la mort, le sens de la vie, l’existence de l’au-delà, l’importance de la foi et multitude d’autres sujets à caractère philosophique aussi complexes qu’intelligemment abordés. Et tout cela continue à prendre place au milieu de la nature luxuriante, offrant la possibilité d’une contemplation sublimée par la plume magistrale de l’auteure.

        Bien qu’intéressants, ces choix de thématiques confèrent au roman un rythme très lent auquel on adhère ou on adhère pas. L’adepte de rythmes exaltés que je suis a eu du mal et laissé traîner cette lecture en longueur (beaucoup) trop longtemps, ce qui m’en a gâché une grande partie du plaisir. L’univers est foisonnant, plein d’énigmes et les rebondissements savamment orchestrés. Mais ils sont entrecoupés de longues phases de temps morts, propices aux questionnements de Reuben qui cherche sa place dans l’univers.

Ligne horizontaleLe mot de la fin

         Une lecture pleine de questionnements qui revisite le mythe du loup-garou avec un apport de fraîcheur et de nouveauté assez exceptionnels. L’occasion de faire sa propre introspection avec les personnages, de réfléchir au sens de la vie. Mais une lecture à réserver aux plus patients, capables d’aimer un rythme assez lent pour en apprécier l’intrigue par ailleurs de grande qualité.

2 réflexions sur “Le Don du loup 2, Anne Rice

  1. Alala il ne me restera que cette duologie à lire quand j’aurais terminé les sorcières (que je viens de commencer). Je ne tarderai pas ! Autant j’adore l’action rythmée dans les livres, autant je me délecte de la plume d’Anne Rice (comme tu le sais).

    Aimé par 1 personne

    • Son style est aussi prégnant que dans le seul tome des Chroniques des Vampires que j’aie lu, je ne pense donc vraiment pas que tu sois déçue ! C’est une duologie qui plaira à tout amoureux de l’auteure, je pense^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s