Cinq Semaines en ballon, de Jules Verne

     Grande fan de Jules Verne pour son côté très visionnaire et tout l’univers qui lui est associé, j’ai pourtant encore lu assez peu de ses romans. C’est pourquoi j’ai voulu pallier à cela en me lançant dans une courte aventure de sa plume : Cinq Semaines en ballon. Cela m’a fait du bien de rouvrir un classique après une longue période sans et je dois dire que Jules Verne s’est, une nouvelle fois, montré à la hauteur de mes attentes.

     Le Docteur Samuel Fergusson a fait le pari fou de traverser l’Afrique en ballon. Personne ne pense qu’il peut réussir mais lui n’a aucun doute. Il embarque avec lui son fidèle serviteur Joe et son ami le chasseur Dick Kennedy pour l’accompagner dans ce voyage merveilleux au-dessus d’un continent magnifique mais rempli de mystères.

Ligne horizontale      Aventure & voyage.

      Lorsque l’on prend en main un roman de Jules Verne, on est certain de se lancer dans de l’aventure à l’état pur. Il se perd parfois dans des descriptions un peu trop longues mais dans Cinq Semaines en ballon, il a su conserver un style condensé qui donne un roman assez court dans lequel les péripéties s’enchaînent jusqu’à l’arrivée. Si le suspense n’est pas fou quant au dénouement dont on se doute bien quand on connaît un peu l’auteur, les aventures qui parsèment leur grande Aventure sont surprenantes, amusantes et captivantes.

      Avec ses héros, Jules Verne nous fait voyager au loin. On sent, comme souvent dans ses romans, que l’auteur s’est renseigné sur son sujet avant d’écrire : le récit est truffé d’indices scientifiques sur le territoire que parcourent nos aventuriers. Certes, les informations délivrées nous semblent un peu passées à notre époque mais, pour la sienne, c’est une petite mine de savoirs. Et l’auteur sublime les paysages qu’il nous fait parcourir pour qu’ils puissent révéler toute leur splendeur dans notre imagination. L’image est là, nous voyageons avec lui et nous sentons tous le respect qu’il éprouve pour ces terres encore sauvages.

Ligne horizontale      Racisme & morale.

      Malheureusement, lire du Jules Verne, c’est aussi accepter une tare de beaucoup de romans de son époque : le racisme latent sous les mots de l’auteur. L’Afrique est encore un continent plutôt méconnu à l’époque, les noirs sont perçus comme des sauvages et nombre de foutaises circulent sur leurs pratiques ; aussi, le roman est imprégné de toute cette culture de l’époque difficile à accepter pour un lecteur contemporain. Les clichés racistes sont nombreux et on grince souvent des dents en lisant Jules Verne évoquer les grosses bouches des noirs ou l’avarice des juifs.

     Et à côté de cette moralité douteuse, l’auteur essaye pourtant de faire passer un message bien moralisateur. Régulièrement, il débat sur la pureté de l’Afrique et le mal que l’Homme pourrait y faire s’il venait à le coloniser de son industrie comme en Europe. Il loue l’exemple de ce continent encore neuf au regard de l’Europe qu’il faut préserver autant que possible. Si le message est difficile à accepter au vu des tendances franchement racistes précédemment évoquées, il faut reconnaître qu’il est digne de sens.

       J’ai passé un bon moment en lisant Cinq Semaines en ballon, mais je pense que le style de Jules Verne et mon amour pour les romans d’aventure y sont pour beaucoup. Je ne suis pas sûre que ce soit le roman idéal pour convaincre un réfractaire mais c’en est un, assurément, qui ravira tout adapte de l’auteur.

 

Une réflexion sur “Cinq Semaines en ballon, de Jules Verne

  1. Comme toi, j’adore Jules Verne mais je n’en ai pas énormément lu… Alors que j’ai la collection complète dans une édition magnifique >_< C'est à remédier !! Du coup, tu me donnes envie de me lancer avec 5 semaines en ballon même si techniquement je veux tous les lire lol
    Belle journée !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s