Le Vieil Homme et la mer, d’Hemingway

       Grand classique que je possède à la fois en VO et en VF, il était grand temps que je me lance dans mon premier roman d’Ernest Hemingway avec Le Vieil Homme et la Mer. J’ai fait le choix de commencer par la VF pour mieux alterner ensuite les chapitres en anglais et en français.

challenge 4 éléments

    Pêcheur depuis toujours, il n’a pourtant jamais eu de chance et vit dans le dénuement le plus total. Mais sa vie, sa passion, son métier, c’est la mer et il n’y renoncera pas. Alors chaque jour, il va pêcher et il y croit : aujourd’hui, c’est son jour de chance, c’est le jour où il ramènera le plus gros poisson qu’on ait jamais vu.

Ligne horizontale      Introspection & aventure.

      Dans son ensemble, le récit semble plutôt être une invitation au calme. C’est le récit d’un homme seul, perdu en pleine mer sur son bateau, qui nous fait beaucoup découvrir l’intériorité de son esprit. Le point de vue omniscient, nous permettant de le connaître intimement tout en conservant tout de même une certaine distance, un regard d’ensemble sur la situation. Grâce à cela, le lecteur ne s’identifie pas tellement au héros mais éprouve de l’empathie pour lui, il est invité à le comprendre mais aussi à le juger en même temps, à s’interroger sur ses choix et sur sa vie. Demeure cependant une certaine bienveillance pour ce vieil homme, induite par le regard que porte l’auteur sur son personnage.

       Pourtant, malgré ce calme apparent, le récit est aussi étonnement plein d’action. Il n’y a personne alentour mais il se passe toujours quelque chose à bord de la petite embarcation. Cela crée une sorte d’ambivalence dans la narration : l’histoire semble calme et sans jamais de répit à la fois. L’effet provoqué en est assez perturbant et m’a personnellement donné parfois l’impression que le récit était un peu trop lent à mon goût. Comme la mer, le récit est changeant : il alterne entre calme plat, grande sérénité, et déchaînements d’actions et d’émotions, sans pour autant créer de rupture franche entre les deux.

Ligne horizontale        Lutte & symbiose.

      Au cœur même du récit, se trouve une dualité. Cette dualité, elle est inhérente à l’esprit du pêcheur. D’un côté, il doit lutter contre ce poisson. Il a besoin de le tuer pour se faire un peu d’argent et survire, sortir de la misère dans laquelle il vit et le tue à petit feu. C’est l’essence même de ce qu’il est : il est pêcheur, rien d’autre que cela et c’est ce qu’il est né pour faire, tuer des poissons pour vivre. Cela figure toute l’histoire d’un combat perpétuel entre l’homme et la nature, représentés ici par les deux figures du pêcheur et du poisson.

        Mais, d’un autre côté, on observe également un effet de symbiose magnifique entre ce poisson et ce pêcheur. Le vieil homme aime ce poisson contre lequel il se bat, il lui parle, le comprend et s’y identifie dans les moindres moments de leur combat commun. La mer, c’est sa vie, c’est lui tout entier, il n’est rien sans. On a alors le sentiment que cette lutte s’inscrit dans le cercle de la vie. On n’assiste pas à une destruction de la nature et de ses ressources mais à une lutte à armes égales, une lutte de volontés entre deux êtres aussi beaux et légitimes l’un que l’autre.

        Le Vieil Homme et la mer d’Hemingway n’aura pas été un franc coup de cœur pour moi qui suis assez peu réceptive aux grandes introspections dans les romans – ou du moins, je peux l’accepter par touches, pas aussi omniprésent – mais ce fut une découverte intéressante, une réflexion à part et je laisserai sans aucun doute une autre chance à l’auteur. Ça tombe bien, L’Adieu aux armes est également dans ma bibliothèque… Mais cela, « c’est une autre histoire, qui sera contée une autre fois ».

Une réflexion sur “Le Vieil Homme et la mer, d’Hemingway

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s