Dix Petits Nègres, d’Agatha Christie

     Cadeau d’une amie passionnée par l’auteur et sur la liste de mes 100 livres à lire, Dix Petits Nègres était ma toute première expérience avec Agatha Christie et c’est une expérience réussie. Pourtant, je dois admettre que l’entrée en matière fut compliquée, la valse amoureuse a commencé par quelques faux-pas mais s’est rattrapée sur le refrain et achevée en apothéose.

challenge 4 éléments

       Dix personnes ont été invitées sous divers prétextes à passer une semaine sur l’Île du Nègre. Pour y travailler ou se reposer, tous ont été invités par des amis, pensent-ils. Mais c’est en fait un certain A.N. O’nyme qui les a conviés… Pour les faire disparaître, un à un.

Ligne horizontale        Atmosphère & souffle.

       J’avoue qu’en ouvrant un Agatha Christie pour la première fois, je m’attendais à frissonner. Une maison isolée sur une île déserte, coupée de tout secours, sur laquelle les personnes meurent une part une, vraisemblablement traquées par un psychopathe homicide, cela donne tout de suite une ambiance assez glauque. Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de sentir cette atmosphère dégagée par le texte de l’auteure. Seul le dernier quart du livre m’a fait entrer dans ce petit état de stress, cette agitation qu’ont connu les personnages jusqu’au dernier moment. Certes, la tension grimpe progressivement, comme pour les personnages, mais le dosage aurait mérité un meilleur ajustement pour nous faire ressentir davantage la peur finalement palpable des personnages.

        Malgré tout, le suspense fonctionne. Jusqu’à la dernière page, l’énigme perdure. Jusqu’à la dernière page, je me suis demandé qui était le meurtrier. Et jusqu’à la dernière page, je me suis faite avoir. À aucun moment, je n’ai réussi à soupçonner le bon personnage, au point même que c’en est un peu frustrant. Aussitôt refermé, j’ai eu envie de le relire pour voir si je pouvais déceler des indices que j’avais raté de prime abord. Agatha Christie n’est pas maîtresse du crime pour rien : celui-ci est royalement orchestré et toute la mise en scène crée une véritable aura mystique autour de son histoire.

Ligne horizontale        Dix & psychose.

       Le fait est que le début de l’histoire m’a perdue. J’ai du mal à associer les noms des personnages avec leurs caractéristiques rapidement et le fait que, là, en avoir dix d’un coup à retenir, ça m’a bloquée dans les premières pages. Pourtant, très vite, je m’y suis faite. L’auteure a eu l’intelligence de nous présenter des personnages très facilement identifiable, leur associant toujours un trait caractéristique. Ils ont un petit côté cliché, style Breakfast Club, mais ont ce point commun de tous cacher un secret qui les lie et leur fait immédiatement en profondeur. Cela crée un bel équilibre entre personnages facilement identifiables et tout de même intéressants à suivre.

      Et on se rend compte que ce chiffre est savamment étudié pour renforcer la psychose au sein du groupe. En effet, les personnages n’admettent l’hypothèse du tueur en série qu’une fois deux d’entre eux assassinés. Parmi eux, peut donc se cacher l’assassin. Et à partir de là, la méfiance gagne les invités. Ils sont alors assez nombreux pour créer des binômes, mais trop peu pour créer de véritables alliances. Et ils sont en groupe assez restreint pour tous rester ensemble, sans jamais se faire confiance. La diminution du groupe va de pair avec l’augmentation de l’effet de psychose, frôlant la folie pour certains et les poussant presque à se tuer, faisant disparaître ce qu’il y a de plus humains en eux.

      Une fois de plus, cette liste des 100 livres, bien que loin d’être un canon absolu, se sera révélée de fort judicieux conseil. Même si je regrette certains effets du roman, notamment son manque d’atmosphère et sa difficile entrée en matière, j’ai été piégée par l’enquête installée par Miss Christie et relirai très certainement d’autres de ses romans à l’occasion… « Mais ceci une autre histoire, qui sera contée une autre fois ».

Publicité

9 réflexions sur “Dix Petits Nègres, d’Agatha Christie

  1. Mon Agatha Christie préféré ! J’en ai lu plusieurs, et si je suis très souvent admirative du dénouement, j’ai tendance à trouver le milieu plutôt long, avec trop peu de rebondissements… Idéal quand on veut s’improviser détective et vraiment chercher les indices, mais quand je lis un polar j’aime être surprise par la fin alors je n’ai pas tendance à beaucoup chercher 🙂 Par contre, Dix Petits Nègres est bien plus palpitant, vu qu’il y a de l’action tout du long ! Un régal 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s