Le Dernier Roi d’Écosse (2006)

      Après moult conseils et le hasard de le croiser en DVD à tout petit prix dans un magasin, je n’ai pu résister à Le Dernier Roi d’Écosse, film de 2006 retraçant la vie du dictateur ougandais Idi Amin Dada par les yeux de son médecin, le jeune Nicholas qui découvre au fur et à mesure toute l’horreur du régime qui règne dans le pays.

Sortie de séance :

      Je suis tout simplement estomaquée. Car même si le récit est romancé (Nicholas étant un personnage totalement fictif), les faits eux sont bel et bien réels. Et c’est là qu’on voit que la réalité peut se montrer plus cruelle que n’importe quelle œuvre de fiction.

      La tension, dans ce film, est constante. Plutôt que d’avoir une explosion de violence qui mettrait tout à plat, la violence est très peu représentée frontalement mais plutôt sous-entendue par le jeu des acteurs. Finalement, notre imagination est le meilleur allié du film car ce que nous ne voyons pas a toujours l’air pire dans notre esprit que ce qui pourrait être mise en scène.

Dernier Roi d'Ecosse (2)

       √ Et cette tension est formidable portée par les acteurs formidables, qui incarnent leurs personnages jusqu’au bout et nous font même oublier que nous regardons une fiction. Ils sont leurs personnages, les rendant plus réels et effrayants que jamais. Forest Whitaker tout particulièrement, évidemment, charismatique et dérangeant à la fois.

    X Une seule scène s’est avérée trop violente pour moi, lorsque nous assistons à la torture du héros. Cette scène, pour moi, est dommage car elle vient casser l’esthétique mise en place jusque là par le film, brisant quelque part cette tension si soigneusement entretenue. Mais en même temps, elle vient aussi renforcer l’effet de répulsion recherché par le film, hâtant la fin inévitable, donc je ne peux la rejeter complètement.

    √ Et bien sûr, ce film délivre un message terriblement fort, qui est à faire passer. Il nous montre subtilement les engrenages de la dictature, comment on tombe dans le piège sans même s’en apercevoir, comment la différence peut sembler subtile en apparence entre sauveur du peuple et dictateur.

Clap (5)

       En bref : Le Dernier Roi d’Écosse fait partie de ces films qui bouleversent notre vision des choses. À voir et à revoir sans hésitation.

 

Publicité

Une réflexion sur “Le Dernier Roi d’Écosse (2006)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s