Le Grand Jeu (2017)

Grand Jeu (2)

      À défaut de temps pour lire, je passe pas mal de temps au cinéma en ce début d’année et j’ai décidé de vous parler aujourd’hui d’une sortie toute récente : Le Grand Jeu. Il est ici question de Molly Bloom, ancienne organisatrice des plus grandes parties de poker de New York, réunissant stars de cinéma, riches héritiers et tout-puissants maffieux. Mais les parties de Molly ont versé dans l’illégalité et la voilà devant le tribunal, à devoir défendre ses intérêts.

       Sortie de séance :

      X L’impression fut mitigée pour moi, en quittant la salle de cinéma. Il faut dire qu’à l’annonce de ce film, mes attentes étaient grandes et peut-être est-ce pour cela qu’elles ont été partiellement déçues. Le film est bourré de points positifs, je ne dis pas le contraire et ne regrette en rien de l’avoir vu mais j’attendais un truc en plus qui n’est pas venu. Ça manquait un peu de punch à mon goût.

     √ Je trouve que la communication autour de ce film a été assez maladroite. Il était vendu comme une espèce de Loup de WallStreet au féminin alors qu’on en est bien loin. Ici, on découvre une palette de personnages humains, intègres, proches de nous, auxquels on s’attache et pour lesquels on compatit. Une vision beaucoup moins pessimiste du monde qui nous entoure.

      √ Point magistral du film, absolument indéniable, c’est tout simplement l’interprétation de Jessica Chastain dans le rôle titre. L’actrice est formidable et crève tout simplement l’écran dans ce film. Je l’avais découverte réellement il y a peu dans Miss Sloane et je dois dire que sa performance est largement à la hauteur. De même, Idris Elba est parfait dans le rôle de son avocat, trouvant justesse entre préjugés et empathie.

Grand Jeu (1)

     X Plus décevant, en revanche, fût le scénario, beaucoup trop prévisible à mon goût. Alors certes, c’est basé sur une histoire vraie dont on ne peut bien sûr par réécrire les faits. Mais la mise en scène elle-même des éléments figurait assez peu de finesse dans l’introduction des retournements de situation et c’est surtout cela qui cassait l’effet de fraîcheur du scénario. Les mêmes éléments présentés différemment auraient pu amener une véritable surprise.

     X Et le plus dur à encaisser, pour moi, fût la fin beaucoup trop axée sur le pathos, avec une psychologie de comptoir tire-larmes manquant franchement de subtilité. Après, je le répète : ce ne sont que de petits détails sur lesquels je pinaille pour expliquer que ce film n’a pas été la révélation que j’espérais. Il reste très bon malgré tout !

      √ Et malgré ses petits défauts ponctuels, le film n’en demeure pas moins un petit vent de fraîcheur avec les messages positifs qu’il porte dans un milieu qui ne semblait pourtant pas parti pour mais aussi grâce aux quelques références culturelles qu’il s’accorde, loin d’être inintéressantes.

Clap (4)

  En bref : Allez voir Le Grand Jeu ! C’est un très bon film, qui fait du bien, et qui vaut le détour ne serait-ce que pour (re)découvrir la formidable Jessica Chastain.

Publicité

4 réflexions sur “Le Grand Jeu (2017)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s