8 idées… sur Pierre Bottero

        Les afficionados de mon petit monde sauront déjà que Pierre Bottero est le monsieur qui m’a fait aimé la littérature. Je ne le citerai pas comme mon auteur préféré car mes goûts ont évolué depuis cette formidable découverte à l’adolescence mais il a clairement été, pour moi, un créateur de vocation : si j’avais quelque peu flirté avec la littérature avant lui, je suis définitivement tombée amoureuse de la fantasy avec lui. Malheureusement, cet auteur est décédé le 8 novembre 2009 ; je profite donc de ce « 8 idées » pour vous le faire (re)découvrir, 8 ans plus tard.

        1 ‖ Bienvenue en Gwendalavir.

       Pour beaucoup, l’univers de Pierre Bottero commence avec Ewilan. Et Ewilan nous entraîne à sa suite dans un monde totalement nouveau et rafraîchissant : Gwendalavir. Gwendalavir, c’est un nom qui semble un peu sorti de nul part, qu’on imaginerait bien prononcé par un tribu perdue du fin fond de l’Amazonie le siècle dernier et c’est un vent de fraîcheur, un rêve de voyage, un sentiment de dépaysement qui nous enlève de notre quotidien. C’est l’essence même de la fantasy. C’est l’évasion, la liberté et l’aventure en une seule et même plume.

la-quc3aate-dewilan2.jpg


        2 ‖ Éloge de la créativité.

        À Gwendalavir, justement, il existe un talent particulier. Ceux qui le possèdent sont des Dessinateurs. En somme, ce qu’ils sont capables d’imaginer dans leur esprit peut prendre forme dans la réalité. Maintenant, oublie le côté magie et pensons la métaphore deux minutes. Ce que Pierre Bottero nous démontre là, avec la plus efficace des simplicités, c’est que l’imagination – avec un I majuscule (lorsque l’on parle de magie) ou non – possède une puissance comme nulle autre. Ses personnages dessinent, lui écrit, nous lisons mais tous, nous participons au même processus : nous créons un univers unique dans notre esprit dont il appartient à nous seuls de faire surgir le meilleur qui en soit dans la réalité.


        3 ‖ Des caractères bien trempés.

        Les personnages de Bottero ont cette faculté assez extraordinaire d’imprimer leurs personnalités propres sur les romans de l’auteur. Certains flirtent généreusement avec le cliché mais gagnent toujours assez en profondeur pour éviter cet écueil du personnage éculé tant il est vu et revu. Ils trouvent le bon équilibre entre qualités et défauts qui parvient à les rendre réalistes et  susciter un fort sentiment d’identification. Mais surtout, ils assument pleinement ce qu’ils sont – ou apprennent à le faire en cours de route, pour les plus jeunes – et prônent ainsi un sentiment d’acceptation de soi assez jouissif à la lecture.


        4 ‖ Pour l’égalité des sexes.

        On entend souvent des personnes s’opposer au féminisme pensant que c’est placer la femme au-dessus de l’homme. Non, le féminisme, c’est la parité parfaite entre hommes et femmes. Et si c’était encore nécessaire, Pierre Bottero nous prouve bien qu’on peut être un homme et féministe. Dans ses romans, les femmes sont fortes et indépendantes – selon le vieux crédo -, elles font preuves de La Quête d'Ewilan 2caractère, sont bien capables de se défendre seules et ne s’assujettissent à personne. Ce ne sont pas de vieilles marâtres castratrices pour autant et les hommes ont des caractères tout aussi forts qu’elle. En somme, les deux sexes y sont capables de se développer personnellement côte à côte sans avoir à se marcher sur les pieds.


        5 ‖ Pas si gentillet.

      Si l’univers de Bottero paraît idyllique au premier abord, il s’avère pourtant beaucoup moins manichéen qu’on pourrait le penser. On y aborde ainsi des situations difficiles : l’adultère, la faute, le pardon, la rédemption… On y apprend le droit à l’erreur, en somme. Une mauvaise action n’y condamne pas un personnage à être mauvais, il faut cependant qu’il en assume les conséquences. Le côté « jeunesse » de ces écrits se ressent bel et bien dans la facilité d’accès au texte mais il n’est en rien un frein à la diversité et à la subtilité des thèmes abordés.


Bottero (1)       6 ‖ Un vent de liberté.

      Les romans de Pierre Bottero se soustraient à tous les carcans de la vie moderne. Ils échappent à ces écueils qui nous étreignent jusqu’à nous étouffer et permettent à ses personnages de jouir d’une liberté si débordante que ce sentiment rejaillit sur son lecteur. Ces personnages qui ont grandi dans des cases dans notre monde moderne peuvent enfin être qui ils veulent, vivre pleinement et faire leurs propres choix. Ça ne signifie pas que problèmes et dangers vont cesser d’exister mais simplement qu’ils auront la possibilité de les affrontés debout plutôt qu’enchaînés par je ne sais quel dictat social qui les faisait jusqu’alors rester bien à leur place.


       7 ‖ De l’amour tout en subtilité.

       S’il y a une chose qui me pèse particulièrement dans beaucoup d’histoire, ce sont les histoires d’amour beaucoup trop forcée. Je ne suis malheureusement pas une grande lectrice de romance et les triangles amoureux ne me parlent pas du tout. Cependant, il y a certaines histoires qui arrivent à amener ces histoires d’amour tout en finesse et celles de Pierre Bottero en font notamment partie. Ici, nul besoin de tergiversations interminables ou de actes inouïs pour parler d’amour. L’amour se manifeste au quotidien et se construit ou se renforce sans autre besoin que celui d’être ensemble. Un amour qui me parle beaucoup plus et qui, pour moi, est un reflet bien plus juste de la réalité tout en gardant un côté très littéraire grâce à sa dimension pure et poétique malgré tout.


       8 ‖ Des histoires entrecroisées.Bottero (2)

       Et enfin, pour boucler la boucle, on revient à Gwendalavir. Parce que notre point de départ est notre seule arrivée. Parce que, comme le dit l’expression bien connue, seul le chemin compte. Même si Pierre Bottero nous a laissé une œuvre malheureusement inachevée, chacune de ses autres séries – L’Autre et Les Âmes croisées – est parsemé d’indices nous ramenant au monde d’Ewilan et suggérant que tous ces univers n’en forment qu’un, beaucoup plus vaste. Un univers sans fin qui, quelque part, nous suit partout et ne nous abandonne jamais.

       Voilà les « 8 idées » sur Pierre Bottero que je souhaitais partager avec vous en ce jour particulier. Et vous, quel est votre rapport à l’auteur ?

Publicité

11 réflexions sur “8 idées… sur Pierre Bottero

  1. J’ai découvert adulte les romans de Bottero et j’ai trouvé sa plume très belle, poétique, ce qui n’est pas fréquent dans la littérature pour la jeunesse. Je les ai fait lire à mes enfants qui ont littéralement adoré. Depuis, je suis ruinée parce que je leur ai acheté absolument tous les ouvrages de cet auteur hélas trop tôt disparu ! Ton article lui rend bien hommage.

    Aimé par 1 personne

    • Je te rejoins sur le fait que le style est souvent délaissé dans les romans jeunesse. On a l’impression que, comme ce n’est pas pour des adultes, ça ne sert à rien d’essayer d’affiner sa plume. Heureusement, on a de plus en plus d’auteurs qui s’en préoccupent et Bottero le fait très bien^^

      Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai découvert après son décès, mais je l’aime énormément!
    Je suis d’accord avec tes 8 idées. Il sais créer un monde magnifique, créatif et avec des personnages extrêmement intéressant et complexes.
    C’est tellement triste qu’il ait eu cet accident… 😦

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime bien l’auteur. Quand j’étais petite, un peu après la mort de Bottero on avait rencontré sa femme ou quelqu’un qui était proche de lui et c’est là que la femme m’a offert (ou ma mère les avait acheté après, je sais plus) La quête d’Ewilan, et j’avais adoré les 2 premiers tomes, sans lire le 3e qui m’avait moins intérressé. Depuis un an je les ai relu avec mon frère. On est passé aux Mondes d’Ewilan, qui est, à mon avis, un peu moins captivant. Et le style de l’auteur ne me plaît pas toujours.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s